En fin de contrat chez Ineos, Chris Froome attise les convoitises.

Chris Froome, déjà quadruple vainqueur du Tour de France, va essayer de remporter la Grande Boucle une cinquième fois en septembre. Mais au sein d'une équipe Ineos qui regorge de qualités et de talents à foison, son leadership semble de plus en plus remis en question notamment par Egan Bernal, dernier vainqueur en date du Tour qui a récemment déclaré qu'il "ne se sacrifierait pas pour Froome ou Thomas" lors de la prochaine Grande Boucle.

Selon le site spécialisé Cyclingnews, Froomey a déjà été approché par deux équipes alors que son contrat se termine à la fin de l'année 2020. Mais suite au report de la Grande Boucle en septembre, le Britannique pourrait carrément changer d'équipe durant l'été selon la même source, et donc prendre le départ du Tour avec le maillot d'une autre équipe ! Il faudrait cependant qu'Ineos, dont le sponsor principal a récemment demandé un prêt de 560 millions d'euros suite à la crise actuelle, accepte de le libérer.

"Après ma chute l'an dernier, je suis confiant de pouvoir gagner le Tour de France à nouveau", confie Froome.

"Mais je ne sais pas encore avec quelle équipe je serai après 2020. Je n'ai pas l'intention de prendre ma retraite bientôt. Ma grosse chute m'a donné une nouvelle motivation, et j'ai travaillé très dur pour revenir où je suis maintenant.", termine celui qui avait loupé le dernier Tour de France après une très lourde chute lors du Dauphiné.

Un transfert durant l'été reste cependant un fait rare mais possible. En 2014, Rohan Dennis, le seul à avoir devancé  Remco Evenepoel lors du dernier championnat du monde de chrono, avait quitté Garmin pour s'engager avec BMC, en pleine saison.