En costaud et au sprint, Laporte l'a emporté en sautant dans la roue de son compatriote Nacer Bouhanni (Arké Samsic) auteur de l'attaque décisive et finalement 2e à 4 secondes. Le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo), 3e à 8 secondes, complète le podium. Premier Belge à l'arrivée, le néo-pro Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe), 22 ans, a fini 6e à 12 secondes.

Trois hommes ont conduit l'échappée du jour avec le néo-pro de la formation Bingoal Wallonie Bruxelles, Tom Paquot, 21 ans, les Français Louis Louvet (St Michel-Auber93), 23 ans, et Alexandre Delettre (Delko), 23 ans.

Le Liégeois et ses compagnons comptaient 3 minutes 30 d'avance à 60 kilomètres de l'arrivée. La jonction s'est faite à dix bornes du but après avoir été tenus en point de mire jusque là par le peloton préparant une arrivée au sprint.

Les derniers 600 mètres se sont courus dans une rue très étroite en montée avec un peloton quelque peu réduit par deux chutes dans les derniers kilomètres. Bouhanni a fait exploser le sprint en attaquant plein bloc. Seul Laporte sautait dans la roue pour prendre la tête et l'emporter devant son compatriote.

C'est la 4e victoire de Christophe Laporte, 28 ans, à l'Etoile de Bessèges et la 18e de sa carrière. Il endosse le maillot de leader de cette première course par étapes de la saison.

Sport-Vlaanderen Baloise avait renoncé à prendre le départ en raison d'un possible cas de coronavirus au sein de son effectif.

La deuxième étape jeudi conduira le peloton de Saint-Geniès-de-Malgoirès à La Calmette sur 154 km. Cette 51e édition de l'Etoile de Bessèges s'achève dimanche à Alès par un contre-la-montre individuel de 10,7km.