Sept ans après son dernier succès, le championnat d’Autriche, Marco Haller s’est imposé dans la 4e étape du Tour de Norvège où le coureur de Bora-Hansgrohe s’est montré le plus rapide du premier peloton à Kristiansand. Le coéquipier de Cian Uijtdebroeks, devenu 8e du classement après les abandons de Marco Brenner et Patrick Bevin, a devancé au sprint Ethan Vernon et Alexander Kristoff après une journée marathon de 232 kilomètres ! Dans les derniers kilomètres, Remco Evenepoel, solide leader depuis son succès jeudi, a imposé un rythme élevé au peloton, qui a explosé, voulant favoriser ainsi son équipier Ethan Vernon.

Après que l’échappée du jour eut été réduite à néant, Nathan Van Hooydonck est sorti du peloton à trois kilomètres du but. Le Campinois a cependant été repris peu après le passage sous la flamme rouge mais l’attaque du coureur de Jumbo-Visma et le parcours chaotique ont bouleversé la préparation du sprint dont Tom Van Asbroeck a terminé 5e. Il faut dire qu’à quelques hectomètres de la ligne, les coureurs avaient dû traverser une partie de la route dépourvue de macadam en raison de travaux.

"C’est honteux qu’on retrouve une partie de route ouverte dans les derniers kilomètres et qu’on doive passer sur une centaine de mètres de gravel", s’est plaint Remco Evenepoel après l’arrivée. "Jusqu’alors, on a eu d’excellentes routes, mais là, c’était dangereux. Pour le reste, j’ai passé une belle journée, je n’ai jamais eu de problèmes."

Le Brabançon pourrait mettre à profit la très vallonnée 5e étape, ce samedi, pour asseoir définitivement son avantage au classement avant l’arrivée, dimanche, à Stavanger.