Cyclisme

Le Belge est une des grandes révélations de la saison.

Remco Evenepoel est revenu sur sa première saison en tant que professionnel dans une vidéo publiée par son équipe Deceuninck-Quick Step. À une semaine des championnats du monde, qui constitueront ses dernières épreuves de la saison, le jeune prodige belge parle d'une "année de rêve".

Avec ses victoires sur la Clasica San Sebastian et le championnat d'Europe contre-la-montre, Evenepoel a surpris et épaté tous les suiveurs. Mais lui-même ne s'attendait pas à remporter de telles courses à seulement 19 ans : "C'était complètement fou après la Clasica San Sebastian et les Championnats d'Europe. Le soutien des fans me donne toujours une motivation supplémentaire. Je n'en prends que le positif. Je ne compte plus le nombre d'autographes que j'ai déjà signé cette année. Porter un maillot de champion est toujours quelque chose de spécial alors pouvoir porter le maillot de champion d'Europe chrono pendant une année complète... J'ai eu la chair de poule quand j'ai pris ce maillot en main pour la première fois. je l'ai directement enfilé et je suis parti rouler avec. Et en plus j'aurai les liserés pour le restants de ma carrière. C'est incroyable, comme dans un rêve."

Le prodige estime aussi qu'il est dans la meilleure équipe possible pour progresser au mieux. "Le seul but du "Wolfpack", c'est de gagner, peu importe la course. Dès qu'on descend du bus, c'est toujours pour remporter la course. Nous sommes toujours positifs, c'est un rêve de faire partie d'une telle équipe", sourit Evenepoel qui a prolongé avec l'équipe de Patrick Lefevere jusqu'à la fin de la saison 2023.

Passé directement de la catégorie junior à la catégorie élite, sans passer par les espoirs, Remco Evenepoel a pu mesurer la différence qui existe entre les deux mais prends, paradoxalement plus de plaisir chez les professionnels: "Je dois profiter de chaque victoire maintenant. L'année dernière, je gagnais chaque week-end donc je ne profitais pas assez du moment. J'allais de course en course en me disant que j'allais probablement la remporter. Mais maintenant, je dois travailler pour gagner une course et accomplir mes objectifs, donc quand ça arrive, j'en profite pleinement. C'est une façon totalement différente de profiter de la victoire que l'an dernier", estime le coureur originaire de Schepdael et qui a remporté cinq succès lors de sa première saison chez les professionnels.

Mais malgré son passage dans la vie professionnelle, Evenepoel n'hésite pas à s'accorder de petits plaisirs de temps en temps : "J'adore les glaces, je pourrais en manger toute la journée du petit-déjeuner jusqu'au souper. D'habitude, je prends de la glace au speculoos, stracciatella et je prends chaque fois une troisième boule avec un goût différent.

Pour clôturer l'interview, notre jeune compatriote dévoile une partie de sa personnalité : "Dans ma carrière, j'aime bien être entouré d'une bonne structure alors que dans ma vie privée, je prends toujours des décisions en dernière minute. Je n'ai pas encore réservé mes vacances par exemple, je le ferai certainement au dernier moment."

Mais avant de prendre des vacances, Evenepoel reste ambitieux pour les championnats du monde sur lesquels il vise un podium dans le contre-la-montre et pourrait participer à dynamiter la course dimanche prochain sur l'épreuve en ligne.