Petit rappel des coureurs qui sont en lice pour enlever cette ultime récompense

BRUXELLES Pour vous aider à faire votre choix, voici un bref rappel de ce que fut la saison 2012 des douze nominés :

A Jan BAKELANTS : Insatiable chien fou du début à la fin de la saison. Souvent placé, mais jamais gagnant.

B Tom BOONEN : “C’est peut-être ma meilleure saison” , dit-il d’une année où il a retrouvé le sommet (3e mondial) avec un incroyable quadruplé dans les classiques printanières, le National et le mondial de chrono par équipes.

C Thomas DE GENDT : L’homme des exploits. Il a fait vasciller les favoris au Giro à la veille de l’arrivée avec son envolée dans les Dolomites. Avait aussi gagné une étape de Paris-Nice.

D Philippe GILBERT : Une saison mal débutée où il dut attendre la Vuelta pour lever les bras. mais le Mondial l’a consacré.

E Björn LEUKEMANS : “Leukemans est celui qui me ressemble le plus” , dit Gilbert de l’Anversois dont la constance au plus haut niveau est remarquable. A gagné deux fois en 2012.

F Gianni MEERSMAN : Deux succès aussi (étape en Algarve et à Paris-Nice) pour le Flandrien dont on attendait mieux dans les grandes courses.

G Maxime MONFORT : La régularité faite homme pour un infatigable travailleur aux deux 16e places, au Tour et à la Vuelta.

H Jurgen ROELANDTS : Grand malchanceux (fracture d’une vertèbre en janvier et de la clavicule en octobre). Trois victoires dont le Franco-Belge.

I Greg VAN AVERMAET : N’a pas réussi l’exploit et la progression qu’on attendait de lui. Mais reste une valeur sûre.

J Jurgen VAN DEN BROECK : 4e du Tour, VDB y est devenu un des outsiders confirmés.

K Jelle VANENDERT : “Libéré” de Gilbert il a saisi sa chance dans les Ardennaises où il aurait pu gagner l’Amstel.

L Sep VANMARCKE : Son triomphe au Nieuwsblad a été confirmé par des accessits dans les semi classiques printanières.



© La Dernière Heure 2012