Vollering est en effet en confiance pour aborder la Flèche Wallonne mercredi prochain, où elle avait terminé 3e en 2020, et Liège-Bastogne-Liège quatre jours plus tard, où elle s'était imposée l'an dernier.

"Je suis en confiance, mon équipe me fait confiance et gagner aujourd'hui est une excellente chose pour moi et pour le groupe", a expliqué Demi Vollering mercredi à Overijse. "J'ai pris la roue de Pauliena Rooijakkers quand elle a démarré, c'est une coureuse très efficace, je n'ai donc pas hésité à la suivre. J'ai à mon tour accéléré dans la Moskesstraat, dans la finale. Je sentais que Rooijakkers était fatiguée. Et j'ai ainsi pris un avantage que j'ai pu conserver jusqu'au bout. J'avais de très bonnes jambes et cette course m'a donné beaucoup de confiance pour les courses qui arrivent".

Demi Vollering a effectué un stage de trois semaines en Sierra Nevada en vue de la campagne ardennaise. "J'ai travaillé dans tous les registres, notamment les efforts courts de 2 ou 3 minutes qui me seront très importants pour les classiques à venir. On me connaît certes comme finisseuse, mais j'ai montré à la Flèche Brabançonne que je pouvais aussi m'échapper et terminer en solitaire. J'ai toujours su que je pouvais y arriver mais j'ai souvent hésité à y aller seule".

La directrice sportive de SD Worx était la septuple lauréate de la Flèche Wallonne, la Néerlandaise Anna van der Breggen, qui s'est imposée à Huy de 2015 à 2021. "Anna sera au volant de notre voiture dans les Ardennes", a confirmé Demi Vollering. "Ce sera très important pour moi. Je pense qu'elle peut m'aider à gagner, c'est essentiel de savoir comment elle s'est imposée à Huy. Mais, au-delà de cela, il est aussi important de trouver comment je peux gagner, avec mes moyens. On sait que les montées sont dures et qu'on peut toujours y exploser facilement".