Le cyclo-cross wallon ne fera plus partie du calendrier la saison prochaine.

Le cyclo-cross en Wallonie, ce n’est pas une grande histoire d’amour. Alors que cette saison, notre contrée a comptabilisé deux manches dans deux des plus prestigieux challenges (SuperPrestige et Coupe du monde), ça ne sera plus le cas l’an prochain. Le calendrier du SuperPrestige est a été dévoilé et Francorchamps a disparu du programme. L’épreuve wallonne a été remplacée par une autre organisée à Boom, dans la province d’Anvers.

"C’est évidemment une énorme déception mais nous le savions", nous a déclaré Erwin Vervecken, qui fait partie de l’organisation de cette manche. "Nous avons envoyé notre candidature début décembre auprès des organisateurs mais on a très vite compris qu’on ne serait pas dedans. Il nous restait l’option de faire partie du troisième challenge, le Trophée AP Assurances mais il est déjà complet. Si nous ne faisons pas partie d’un challenge, la course ne pourrait pas survivre. Cela veut dire pas de retransmission à la télévision et beaucoup moins de sponsors."

Mais pourquoi cette manche a-t-elle été supprimée du calendrier ? "Il est vrai qu’il n’y a pas autant de spectateurs qu’en Flandre mais l’affluence grandissait au fur et à mesure des année s " , analyse Vervecken. "La principale raison est évidemment l’assistance. Puis le même week-end est organisé le cyclo-cross de Mol et il faisait concurrence au nôtre. Le problème n’est pas la distance. Il y a autant de kilomètres d’écart entre Anvers et Spa qu’entre Anvers et Coxyde. Le souci c’est que les clubs de supporters sont basés en Flandre et qu’ils ont l’impression que Spa, c’est à l’autre bout du monde !"

Par contre, les organisateurs n’ont pas renoncé à organiser à nouveau un cyclo-cross à Spa dans les prochaines années. Namur, quant à elle, est en bonne voie pour organiser à nouveau une manche de la Coupe du monde l’an prochain.