Les dents claquant sous l’effet de l’humidité glaciale qui l’avait percé jusqu’aux os, Jakob Fuglsang tentait de revoir les images du sprint victorieux de son compatriote au moment de traverser la zone mixte. 

"Je crois que beaucoup d’observateurs ont quelque peu sous-estimé la consistance de la sélection danoise avant le départ de Leeds, jugeait le dernier vainqueur de Liège-Bastogne-Liège. Valgren a remporté le Nieuwsblad et l’Amstel l’année dernière, Mads avait fini second du Ronde il y a un an et Asgreen a pris place sur la même marche du podium cette année à Audenarde. Tant mieux pour nous, cela nous a permis d’évoluer loin de la pression. Dans une journée aussi difficile, les plans tactiques n’avaient pas grande valeur. Il fallait surtout une grosse paire de c… et de super jambes."