Paris-Roubaix - Elisa Longo Borghini: "Une victoire incroyable après une mauvaise passe"

ROUBAIX 16/04 (BELGA)

La championne d'Italie Elisa Longo Borghini a triomphé samedi dans la deuxième édition de Paris-Roubaix féminin. Elle a lancé son attaque solitaire dans le secteur pavé du Moulin de Vertain, à un peu plus de 30 kilomètres de l'arrivée. "Je n'ai pas été très performante ces dernières semaines et cette victoire est incroyable pour moi", a expliqué la coureuse de Trek-Segafredo. "J'ai connu des moments difficile et je veux remercier ma famille et mon équipe qui m'ont toujours soutenue."

Pourtant, la championne d'Italie avait failli ne pas prendre le départ. "J'ai souffert de sinusite, ce qui avait une influence sur ma respiration", a-t-elle confié. "J'ai donc fait un pas de côté et je me suis soignée. J'ai dû prendre des antibiotiques et faire l'impasse sur la Flèche brabançonne et l'Amstel Gold Race pour préparer Paris-Roubaix. "Je ne pensais pas être prête pour cette course. Je ne voulais pas la faire. Mais mon équipe continuait à dire que j'étais prête et que j'avais la force de le faire. Je dois admettre maintenant qu'ils avaient raison [...] C'était une excellente performance d'équipe, pour laquelle je dois remercier tout le monde".

"J'étais très fraîche dans la finale et j'ai pu conserver mon avantage en tête. J'ai pensé que prendre les devants était la meilleure stratégie, et ce fut un succès. La météo était différente par rapport à la pluie d'octobre dernier. Il y avait beaucoup de poussière et c'est pour cela que j'ai décidé de m'échapper seule. Mais la course n'était pas moins dangereuse pour autant, c'est Roubaix! Mais, une fois seule à l'avant, j'ai su que j'allais gagner", a poursuivi la championne d'Italie.

Un succès prestigieux qui permet à l'Italienne de débloquer son compteur cette saison. "Cette victoire est aussi le fruit du travail de mon équipe. Je veux souligner aussi le travail de notre staff technique qui donne tout pour nous fournir le meilleur matériel. Je salue mon équipière Elisa Balsamo qui a été disqualifiée pour un bidon collé. C'est le règlement mais c'est dur à accepter."

Lotto Kopecky, deuxième: "Longo Borghini était la plus forte"

Lotto Kopecky (SD Worx) a été une des grandes animatrices de la deuxième édition de Paris-Roubaix féminin. La championne de Belgique a accéléré à 50 kilomètres de l'arrivée pour s'isoler en tête avec Lucinda Brandt et Marta Bastianelli, elle a relancé la contre-attaque derrière la lauréate italienne qui a tenu tête à toute tentative de retour du groupe de chasse. La championne de Belgique a lancé son sprint dans le dernier virage sur le vélodrome de Roubaix pour remporter le sprint pour la deuxième place devant la Néerlandaise Lucinda Brand. 

"Quand j'ai tenté d'attaquer au secteur 7, j'ai voulu hausser le rythme et créer un bon groupe de tête", a indiqué Lotto Kopecky, qui visait samedi un deuxième Monument, après son succès au Tour des Flandres. "Après mes victoires de cette saison, j'étais prête à travailler pour mes coéquipières Chantal van den Broek-Blaak et Christine Majerus, je voulais rouler sans pression, signer une belle course. C'est ce que j'ai fait. Je me suis retrouvée en tête avec Lucinda Brand et Marta Bastianelli, et j'ai eu la consigne de ne pas rouler à fond. Mais j'avoue que je suis déçue car je me sentais bien et nous avions la course en mains. C'est vrai, Elisa Longo Borghini s'est portée à l'avant pour de bon. Elle était la plus forte aujourd'hui."

© AFP