Déjà vainqueur des deux chronos qu’il a disputés cette saison (sur l’Étoile de Bessèges et lors de l’UAE Tour), l’Italien de chez Ineos Grenadiers est bien décidé à poursuivre sa série. Une probabilité réelle quand on sait que le géant de 1,93 m avait pulvérisé le record d’un tracé emprunté par la course des Deux Mers depuis 2011.

Le 14 septembre dernier, Ganna avait en effet franchi de la via Alfredo Scipioni en 10:42, effaçant les 11:08 d’un certain Fabian Cancellara en 2016. "Le contre-la-montre a guidé la construction de mon programme de la saison, commente le Piémontais. Je veux tenter de remporter le chrono inaugural du Giro (NdlR : 9 km autour de Turin), et ainsi de m’emparer du maillot rose, avant de me concentrer sur les Jeux olympiques. C’est pour cela que nous avons choisi, avec le staff de l’équipe, de faire l’impasse sur les classiques flandriennes cette année."