On attendait le Liégeois mais le surprenant Tiernan-Locke s’est encore imposé

FAYENCE Avec une arrivée située au sommet du Mur de Fayence, une ascension présentée dans le Haut Var avec des passages à 26 %, toute la Belgique, mais aussi ses nombreux supporters dans le monde, attendaient avec impatience de vivre le premier numéro de Philippe Gilbert. Celui-ci n’est cependant pas venu, le champion de Belgique restant au chaud du peloton, malgré quelques passages en tête dans le final de l’étape de dimanche.

“Je connais bien cette côte et celui qui a annoncé 26 % était optimiste, c’est moins que cela” , souriait, hier, au départ, Philippe Gilbert, qui ne s’est pas mêlé à l’explication des hommes forts de l’épreuve dans ce raidard. “Mais cela a été un bon test de la condition et je suis dans la même forme que l’an passé à pareille époque.”

John Lelangue se montre également satisfait de ces deux jours de course. “Tout s’est très bien passé” , raconte le manager belge de BMC. “Avec 3.000 mètres de dénivelé, cette deuxième étape était une très bonne base de travail après le rythme accumulé au Tour du Qatar en vue du Circuit Het Nieuwsblad. Philippe est satisfait de sa course et de ses sensations. Il était ici avant tout pour se préparer et nous sommes juste où nous voulions être dans notre planning de préparation. N’oubliez pas que les grandes classiques, nos objectifs, n’arrivent que dans plus d’un mois.

Après avoir déjà remporté le Tour Méditerranéen, avec deux étapes (raccourcies) à la clé, le surprenant Jonathan Tiernan-Locke a fait plus que confirmer, hier, en livrant une démonstration dans les côtes du Haut Var, répondant même à Thomas Voeckler. “Si je le connaissais ? Oui, mais depuis une semaine seulement”, rigole Lelangue. “On l’a découvert avec Philippe en suivant les résumés du Tour Méd, alors que nous étions au Qatar.

Âgé de 26 ans et membre de la petite formation continentale Endura Racing, cet Anglais qui a couru en France chez les amateurs se consacre à nouveau au vélo après avoir misé sur ses études. “C’est incroyable, ce qui m’arrive” , jubilait-il à l’arrivée. “J’espère maintenant que ces cinq succès me permettront de signer dans une équipe World Tour.



© La Dernière Heure 2012