Les Belges n’ont pas encore remporté de classique cette saison. Et si c’était pour ce samedi, avec celle de San Sebastian, sur laquelle ils se montrent généralement souvent ? Certes, seuls deux Belges l’ont gagnée jusqu’à présent. Deux Wallons : Claudy Criquielion en 1983 et Philippe Gilbert en 2011, dans son année de rêve. Et, ces deux dernières saisons, les Belges ont fleuri le podium avec Meersman troisième et Van Avermaet à cette même place, en 2011.

Ce dernier a prouvé qu’il est prêt pour la fin de la saison en dominant le Tour de Wallonie, avec deux victoires d’étapes. "Je sais qu’on peut bien y marcher en sortant de cette course, que j’avais déjà gagnée en 2011, quand je me classe 3e de la Clasica, c’est donc bon signe et j’espère faire aussi bien, voire mieux…" raconte Greg Van Avermaet, qui est déjà parti au Pays Basque jeudi, afin de pouvoir aller reconnaître le Col du Jaizkibel, traditionnel juge de paix de l’épreuve, avec sa double ascension, à 75 et à 36 km de l’arrivée, suivi de celui d’Arkale, à monter aussi deux fois (à 53 et 14 bornes du but).

"Ce Tour de Wallonie est vraiment une bonne préparation, qui m’a aussi mis en confiance au niveau de ma condition. Je pense que je ne dois craindre personne. Et que nous aurons une très forte équipe BMC, avec Steve Morabito et Philippe Gilbert."

Qu’espère le champion du monde en terre basque ? Le Liégeois se dit prêt. "Lundi, j’étais comme un zombie toute la journée !" raconte le champion du monde. "Mais je sens désormais que j’ai récupéré. C’est une course importante pour moi, et je vais tout donner. J’espère que nous aurons une victoire. Et que nous pourrons prendre un maximum de points World Tour."

Deuxième du Critérium d’Herentals jeudi, le Liégeois a pu y revoir Jan Bakelants, qui s’y est logiquement imposé chez lui. Et l’Anversois est très motivé à l’idée de confirmer son excellent Tour de France. "Cette Classica au parcours dur doit me convenir…" prévient le coureur de Radio Shack-Léopard, qui misera aussi sur un Stijn Devolder retrouvé. "Je suis prêt !" a précisé le champion de Belgique lors du Tour de Wallonie. Mais la concurrence sera rude, avec les Sanchez, Rodriguez, Kreuziger, Contador, Valverde, Quintana, Mollema, Albasini, Porte.