ALBLASSERDAM Quand on demande à Philippe Gilbert s’il a été surpris par la victoire de Jurgen Van den Broeck sur le Dauphiné , le numéro 1 mondial éclate de rire. “J’ai surtout été surpris par le fait qu’il n’ait pas su fermer son maillot avant de franchir la ligne d’arrivée” , s’amuse-t-il à déclarer. “On a donc bien vu qu’il n’avait pas l’habitude de gagner. C’est bien, surtout que ce Dauphiné était apparemment dur, même si, de la télé, on ne s’en est pas toujours rendu compte. Kenny Dehaes m’en a parlé et m’a souligné la difficulté de l’épreuve. Et Vinokourov, avec qui j’ai roulé mardi, m’a aussi dit que cela avait été très dur. Je suis donc content de me préparer ici. Pour revenir à VDB, on a aussi vu une équipe très soudée derrière lui. C’est bon pour le Tour de France. Ce sera motivant de bosser pour lui après la première semaine.”



© La Dernière Heure 2011