Tao Geoghegan Hart (Ineos-Grenadiers) a remporté dimanche la 15e étape du Tour d'Italie. Après 185 kilomètres entre la base aérienne de Rivolto et Piancavallo, le coureur britannique de 25 ans a devancé de 2 secondes le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb) et de 4 secondes l'Australien Jay Hindley (Sunweb). Le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), 4e à 37 secondes, a conservé son maillot rose de leader.

Au général, Almeida a désormais 15 secondes d'avance sur Kelderman et 2:56 sur Hindley, avant la dernière semaine de course. Tao Geoghegan Hart est 4e à 2:57.

Les favoris ont abordé ensemble la montée finale, longue de 14,3 kilomètres (à 7,9 %), avec un retard approchant 2 minutes et demie sur l'Australien Rohan Dennis (Ineos-Grenadiers), qui s'était isolé à 46 kilomètres de l'arrivée d'un groupe échappé depuis la première heure, qui comprenait aussi Thomas De Gendt (Lotto Soudal), le dernier fuyard à avoir été lâché par Dennis.

L'équipe de Kelderman, qui avait mené la poursuite derrière l'échappée, a encore imprimé le rythme sur les rampes montant vers Piancavallo. Dennis a été rejoint à l'entrée des 10 derniers kilomètres.

L'Italien Vincenzo Nibali (Trek) et le Danois Jakob Fuglsang (Astana), deux candidats à la victoire finale, ont été distancés dans l'ascension finale.

Fuglsang, le premier des favoris à céder avec l'Italien Domenico Pozzovivo et l'Espagnol Pello Bilbao, a été imité à 8 kilomètres de l'arrivée par Nibali, débordé sur son terrain de prédilection.

A l'avant, Almeida a été décroché à 7,2 kilomètres de l'arrivée. Le Portugais est parvenu à garder en point de mire le trio de tête (Geoghegan Hart, Kelderman et son coéquipier Jai Hindley) avant de céder seconde après seconde pour franchir la ligne 35 secondes après Kelderman.

Nibali et Fuglsang ont cédé plus d'une minute et demie par rapport au Néerlandais dans cette troisième arrivée au sommet depuis le départ de l'épreuve.

Pour le gain de l'étape, Geoghegan Hart s'est nettement imposé devant Kelderman et l'Australien Jai Hindley, lequel avait dicté l'allure dans les derniers kilomètres.

Le Britannique de 25 ans a signé sa 3e victoire pro et le 5e succès d'étape pour l'équipe Ineos, qui a perdu dès les premiers jours son chef de file, le Gallois Geraint Thomas.

Lundi, le peloton profitera de sa deuxième journée de repos avant d'aborder une dernière semaine cruciale. En effet, les 17e, 18e et 20e étapes devraient permettre aux candidats à la victoire finale de s'illustrer.

Le successeur de l'Équatorien Richard Carapaz sera connu dimanche prochain à Milan après un contre-la-montre de 15,7 kilomètres.

Tao Geoghegan Hart: "Je ne peux pas y croire"

Vainqueur dimanche de la 15e étape du Tour d'Italie, le Britannique Tao Geoghegan Hart a signé le 5e succès d'étape pour l'équipe Ineos Grenadiers, qui a perdu dès les premiers jours du Giro son chef de file, le Gallois Geraint Thomas.

"Je ne peux pas y croire, on avait vraiment eu un début de Giro difficile en perdant Geraint Thomas mais cette équipe est extraordinaire et on montre ce dont on est capable étape après étape", a déclaré le Britannique de 25 ans après son succès à Piancavallo.

"Tout le monde connaît la superbe influence que Nico Portal avait sur l'équipe et sur moi en particulier : à chaque fois qu'on roule, on se souvient de lui", a ajouté le coureur en rendant hommage à Nicolas Portal, directeur sportif français d'Ineos décédé le 3 mars dernier à l'âge de 40 ans.