Le coureur de l'équipe Movistar signe ainsi la 3e victoire de son équipe sur le Tour. Nibalo est toujours leader au général


IVREA L'Espagnol Benat Intxausti a remporté la 16e étape du Giro, mardi à Ivrea, le troisième succès depuis le départ pour son équipe Movistar.

L'Italien Vincenzo Nibali (Astana) a conservé le maillot rose de leader pour le retour de l'épreuve en Italie après l'escapade française.

Intxausti, un Basque de 27 ans qui a porté le maillot rose pendant une journée à la fin de la 7e étape, a devancé au sprint ses deux compagnons d'échappée, l'Estonien Tanel Kanger, un coéquipier de Nibali, et le Polonais Przemyslaw Niemec.

Nibali a franchi la ligne avec ses adversaires directs, une quinzaine de secondes plus tard, au terme des 238 kilomètres de cette étape franco-italienne.
Principale victime du jour, l'Italien Mauro Santambrogio a été débordé dans la montée de la dernière difficulté, à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, et a perdu plus de deux minutes. Il a reculé de la 4e à la 6e place du classement général.

Une échappée de 22 coureurs s'est formée en plusieurs temps dans l'ascension du col-frontière du Mont-Cenis. L'équipe de Nibali a laissé à ce groupe un avantage maximal approchant les cinq minutes.

Mais l'écart a fondu ensuite et les derniers rescapés (Kelderman, Pirazzi, Navardauskas, Pate) ont été rejoints avant le sommet de la dernière difficulté, à l'entrée des 20 derniers kilomètres.

Kangert a attaqué à plusieurs reprises et a entraîné avec lui, aux 6 kilomètres, Intxausti, Niemiec et le Néerlandais Robert Gesink, lequel a été retardé par une crevaison à l'approche d'Ivrea.

Intxausti, qui participe pour la troisième fois au Giro, a gagné pour la première fois de sa carrière une étape d'un grand tour. Il s'est classé l'an passé 10e de la Vuelta.

Avant lui, ses coéquipiers, le Britannique Alex Dowsett (8e étape, contre-la-montre de Saltara) et l'Italien Giovanni Visconti (15e étape, Galibier) s'étaient imposés dans cette édition du Tour d'Italie.

Le Français Anthony Roux, malade depuis plusieurs jours, le Belge Maarten Wynants, fiévreux, et l'Américain Taylor Phinney, qui a déclaré souffrir d'une infection, ont abandonné en cours d'étape.

Mercredi, la 17e étape s'adresse aux sprinteurs, entre Caravaggio et Vincenza (214 km), avant trois dures journées.

Contre-analyse positive pour Sylvain Georges

L'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé mardi que le résultat de la contre-analyse pour le Français Sylvain Georges était positif.

"Conformément au règlement, l'UCI demandera à la Fédération française de cyclisme d'ouvrir une procédure disciplinaire contre le coureur", a précisé la fédération internationale.

Sylvain Georges (29 ans) a fait l'objet d'un contrôle positif (heptaminol) pendant le Giro, à l'occasion de la 7e étape, qu'il avait terminée le 10 mai à 95e place, à plus de huit minutes du vainqueur.

Le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale a quitté la course, mercredi dernier, après l'annonce de ce résultat.

L'heptaminol, une substance présente dans les veinotoniques et utilisée pour améliorer la circulation sanguine, figure sur la liste des produits interdits, bien qu'il soit vendu sans ordonnance dans les pharmacies en France.

© La Dernière Heure 2013