Le Danois Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step), 3e, complète le podium. L'Australien Michael Matthews a pris la quatrième place, en tête du peloton, à 5 secondes, au terme des 149 kilomètres de cette deuxième journée sicilienne, par une chaleur estivale.

L'Italien Filippo Gana (Ineos Grenadiers), vainqueur la veille du contre-la-montre d'ouverture à Palerme, conserve son maillot rose de leader au classement général.

Une échappée de cinq coureurs lancée peu après le départ d'Alcamo, avec notamment Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a été reprise à l'entrée des dix derniers kilomètres, avant le passage au pied des temples antiques qui font la réputation d'Agrigente.

Deux coureurs ont animé l'étape, le Luxembourgeois Ben Gastauer (AG2R-La Mondiale) et l'Italien Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec). Les deux hommes ont été repris un peu avant la difficulté du jour, l'ascension de l'Agrigento (3,7km à 5.2%). Les puncheurs se sont livrés bataille dans le dernier kilomètre.

Vainqueur de deux étapes et du classement final du Tour du Luxembourg, Ulissi en a profité pour décrocher la 37e victoire de sa carrière et une 7e succès d'étape au Tour d'Italie.

"Tout s'est passé comme on l'avait dit le matin, au briefing", s'est félicité l'Italien en remerciant ses coéquipiers, notamment l'Italien Valerio Conti, qui a durci le rythme à 2 kilomètres de l'arrivée.

Au lendemain de l'abandon du Colombien Miguel Angel Lopez, le Danois Jakob Fuglsang, l'un des candidats au podium, a perdu un autre lieutenant pour la montagne, le Russe Aleksandr Vlasov, en proie à des problèmes d'estomac.

Lundi, la 3e des 4 étapes siciliennes proposera au peloton l'ascension de l'Etna, volcan encore en activité, pour arriver à une altitude de 1793 mètres, au terme d'un parcours de 150 kilomètres.

Le tronçon relie Enna et le Piano Provenzana, avec pour finir une montée de 18,8 kilomètres (à 6,6 %), sur le versant nord, en partie inédit dans le Giro.