L'Australien de l'équipe belge Davitamon-Lotto remporte l'étape de Charleroi

CHARLEROI Sprint royal à l'arrivée de la première étape en ligne du Tour d'Italie, sprint réussi pour Robbie McEwen, net vainqueur sur le bitume belge. L'Australien de la formation Davitamon-Lotto s'est joliment imposé dimanche au terme d'une manche dominée par les équipes des routiers-sprinters. Les compagnons d'Alessandro Petacchi, en particulier, semblaient avoir réglé parfaitement les affaires de leur équipe Milram, emmenant leur spécialiste dans les meilleures conditions vers l'arrivée finale.

Mais Petacchi s'est visiblement retrouvé un rien trop tôt seul face à ses responsabilités, hésitant à lancer son sprint, et il a été débordé par un excellent et très attentif McEwen, puis aussi par Pollack et Bettini. " S'il a perdu, c'est de sa faute, a estimé McEwen. Il a hésité à se mettre en mouvement et je suis sorti à point nommé de son sillage. Je ne croyais pas gagner aussi facilement..."

Petacchi 4e seulement a raté une belle occasion (elles ne seront guère nombreuses dans ce Giro !) de s'imposer. McEwen a, déjà, rempli une bonne partie de son contrat, lui qui a affirmé d'entrée de jeu qu'il n'irait pas jusqu'au bout de l'aventure italienne.

Paolo Savoldelli, qu'on a vu concentré dans les derniers kilomètres, figurant parmi les premiers du peloton afin d'éviter d'être distancé sur une éventuelle chute, a conservé son maillot rose conquis la veille sur les hauteurs de Seraing, lors de la première étape disputée contre la montre.