Peter Sagan a remporté la 10e étape du 104e Tour d'Italie cycliste lundi entre L'Aquila et Foligno (139 km). Il s'est imposé dans le sprint massif qui a conclu une journée sans difficulté particulière. Le Slovaque de 31 ans a devancé le Colombien Fernando Gaviria (UAE Team emirtaes) et les Italiens Davide Cimolai (Israel Start-Up Nation) et Stefano Oldani (Lotto Soudal). Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix) a terminé premier Belge à la 5e place juste devant son équipier Dries De Bondt, 6e. Sagan décroche son 3e succès de l'année et son premier dans ce Giro. Le triple champion du monde s'empare du maillot de leader du classement aux points que détenait Tim Merlier. Il peut remercier ses équipiers de BORA-hansgrohe qui ont emmené le peloton durant les cinquante derniers kilomètres.

Leader du classement général depuis sa victoire dimanche au sommet de Campo Felice, Egan Bernal a conservé sa tunique rose. Mais le Colombien a perdu une seconde à l'issue de l'ultime sprint bonification à un peu plus de 17 km de l'arrivée. Johnatan Narvaez, l'équipier de Bernal, a gagné 3 secondes dans ce sprint, Remco Evenepoel 2 et Bernal 1. Le Colombien devance désormais de 14 secondes le leader de Deceuninck-Quick Step et de 22 secondes le Russe Aleksandr Vlasov (Astana).

Dès les premiers kilomètres, une échappée de cinq coureurs s'est formée en tête avec Kobe Goossens (Lotto Soudal), le Néerlandais Taco van der Hoorn (Intermarché-Wanty Gobert), le Suisse Simon Pellaud (Androni Giocattoli-Sidermec) et les Italiens Umberto Marengo (Bardiani-CSF) et Samuele Rivi (Eolo-Kometa).

Elle ne réussira jamais à obtenir plus de deux minutes d'avance. Et l'approche de la seule réelle difficulté de la journée, le Valico della Somma classé en 4e catégorie, le peloton fondit sur le groupe qui était reprit au km 96.

Sous l'impusion des équipiers de Peter Sagan, plusieurs sprinters ont été décrochés dans l'ascension et notamment le leader du porteur du maillot cyclamen de leader du classement aux points Tim Merlier. Dylan Groenenwegen et Giacomo Nizzolo (Qhubeka) étaient dans le même cas.

Israel Start-Up Nation, pour Cimolai, s'associa aux BORA pour assurer un solide tempo ensuite afin d'éviter un retour de ces candidats à la victoire. Aucune tentative de fuite par l'avant ne fut possible. Dès lors, et malgré une chute dans le dernier kilomètre, Sagan pouvait terminer le beau travail de son équipe.

Après une première journée de repos mardi, le peloton reprendra la route mercredi. La 11e étape, entre Pérouse et Montalcino, empruntera sur la fin de son parcours de 162 km les routes en gravier des désormais célèbres Strade Bianche.