Sur la ligne, le Sicilien a précédé de quelques secondes un premier peloton, comptant dans ses rangs Nibali et ses rivaux directs

VICENZA L'Italien Giovanni Visconti (Movistar) a remporté la 17e étape du Giro, mercredi à Vicenza, trois jours après s'être imposé dans le col du Galibier.

Son compatriote Vincenzo Nibali (Astana) a conservé le maillot rose de leader.
Visconti s'est dégagé dans la côte de fin de parcours, à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, pour basculer en tête et foncer vers l'arrivée.

Le Lituanien Ramunas Navardauskas a pris la deuxième place de l'étape devant le Slovène Luka Mezgec et l'Italien Filippo Pozzato, le "régional" du jour.

Dans cette étape de plaine, longue de 214 kilomètres sous un ciel clément, son équipe a contrôlé à distance l'échappée de quatre coureurs, le Colombien Miguel Rubiano, le Belge Maxim Belkov, le Belge Gert Dockx et l'Australien Luke Durbridge, lancée dès le départ de Caravaggio.

L'écart a plafonné à cinq minutes avant de se réduire à l'approche des 30 derniers kilomètres (1 min), sous l'impulsion de l'équipe Argos qui a collaboré à la chasse.

Dans la côte de 4e catégorie située à 16 kilomètres de l'arrivée, Rubiano, dernier rescapé de l'échappée, a été rejoint et débordé par Visconti, parti en contre-attaque derrière son compatriote Danilo Di Luca.

Le Britannique Mark Cavendish a franchi le sommet à 1 minute du peloton principale et n'a pu revenir sur le premier peloton.

Visconti, 30 ans, a enlevé son deuxième succès en trois jours après celui décroché dimanche dans le col du Galibier, entre les champs de neige, à 2301 mètres d'altitude.

Le Sicilien, né à Palerme voici 30 ans, compte notamment à son palmarès trois titres de champion d'Italie sur route (2007, 2010 et 2011).

Jeudi, la 18e étape prend la forme d'un contre-la-montre en côte de 20,6 kilomètres au-dessus de Rovereto, entre Mori et Polsa. La montée, classée en deuxième catégorie, présente un dénivelé de l'ordre de 1000 mètres (5,2 % en moyenne, avec une pointe de 10 %).

Nibali: "Aujourd'hui, c'était la fête nationale sur la route"

Le Giro a pris un bain de foule, mercredi, au long de sa 17e étape remportée à Vicence (nord) par l'Italien Giovanni Visconti (Movistar), tandis que Vincenzo Nibali (Astana) a conservé son maillot rose de leader "Aujourd'hui, c'était la fête nationale sur la route. C'était émouvant de voir autant de gens attendre le Giro. Dans la montée, c'était la grande foule. L'étape a été belle, avec une jolie bataille dans le final", a déclaré Nibali.

Jeudi, la 18e étape prend la forme d'un contre-la-montre en côte de 20,6 kilomètres au-dessus de Rovereto, entre Mori et Polsa. La montée, classée en deuxième catégorie, présente un dénivelé de l'ordre de 1000 mètres (5,2 % en moyenne, avec une pointe de 10 %).

"Le contre-la-montre ? difficile de faire un pronostic", selon le maillot rose. "C'est mieux pour moi de partir en dernière position, d'être renseigné sur les temps. Je me défens plutôt bien dans les chronos en côte. Mais chaque course est différente. L'objectif, c'est de prendre du temps sur les adversaires. Si, en plus, je peux gagner une étape... Evans (2e du classement) ? Cadel court toujours devant, il va bien."

© La Dernière Heure 2013