Cyclisme

Le Colombien Fernando Gavira (UAE Team Emirates) a remporté la 3e étape du Tour d'Italie, disputée lundi sur 220 km entre Vinci et Orbetello, en Toscane. Il a franchi la ligne d'arrivée en 2e position derrière l'Italien Elia Viviani (Deceuninck-QuickStep) mais a été déclaré vainqueur quelques minutes après l'arrivée, à la suite du déclassement du champion d'Italie.

Le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et l'Allemand Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe), qui avait enlevé la 2e étape dimanche, terminent aux 2e et 3e places.

Le premier Belge est Tosh Van der Sande (Lotto Soudal), 31e.

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve le maillot rose de leader, lui qui avait remporté la 1e étape, un contre-la-montre de 8 km, samedi à Bologne.

C'est la première fois que Vinci, la ville natale de Leonard de Vinci, décédé il y a 500 ans, accueillait le Tour d'Italie, qui a tenu à rendre hommage au génie de la Renaissance.

Sorti du peloton peu après le départ, le Japonais Sho Hatsuyama (Nippo Vini Fantini Faizanè) s'est offert une chevauchée en solitaire de plus de 140 km avant d'être repris à 75 bornes de l'arrivée.

Le peloton est ensuite resté groupé. L'Italien Giulio Ciccone (Grec-Segafredo), leader du classement du meilleur grimpeur, est passé en tête au sommet du Poggio L'Apparita (4e catégorie), seule côte de la journée comptant pour le classement de la montagne.

C'est un peloton compact qui a abordé les derniers kilomètres de course, avant qu'une chute ne provoque une scission à 5 km de la ligne d'arrivée, où Viviani s'est montré le plus rapide, avant d'être déclassé.

Mardi, la 4e étape mènera le peloton d'Orbetello à Frascati sur 235 km.