Giro: Stefano Oldani remporte la 12e étape

L'échappée du jour a pu se disputer la victoire.

L'Italien Stefano Oldani (Alpecin-Fenix) s'est adjugé la 12e étape du Tour d'Italie cycliste, la plus longue du Giro 2022, qui a relié Parme à Gênes jeudi sur une distance de 204 km. Le Lombard l'a emporté dans un sprint à trois devant son compatriote Lorenzo Rota (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) et le Néerlandais Gijs Leemreize (Jumbo-Visma). Il a décroché à 24 ans sa première victoire en carrière.

Le Néerlandais Bauke Molleman (Trek-Segafredo) a réglé le sprint des poursuivants pour la 4e place à 57 secondes devant le Colombien Santiago Buitrago (Bahrein Victorious), le Néerlandais Wilco Kelderman (Bora-hansgrohe) et l'Australien Lucas Hamilton (Team BikeExchange-Jayco).

Le peloton, avec le maillot rose Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), a franchi la ligne d'arrivée à plus de 9 minutes d'Oldani, qui a signé la seconde victoire italienne sur ce Giro après le succès d'Alberto Dainese mercredi.

Après de nombreuses attaques en début de course, l'échappée du jour ne s'est formée qu'après 60 km, lorsqu'une vingtaine de coureurs sont sortis du peloton. Ils se sont retrouvés à 25, sans aucun Belge, après 93 bornes.

Le groupe de tête restait groupé jusqu'à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. Lorenzo Rota (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) plaçait une accélération à 2 km du sommet de La Colletta, la deuxième des trois bosses du jour (9 km à 4,3 %). L'Italien était rejoint par son compatriote Stefano Oldani et le Néerlandais Gijs Leemreize pour former le trio de tête. Derrière, malgré plusieurs tentatives de contre, on ne revenait pas sur les trois leaders, qui comptaient 35 secondes d'avance au sommet du Valico di Trensasco (4,3 km à 8%), la dernière bosse du jour, situé à 30 km de l'arrivée.

Oldani, Rota et Leemreize, tous trois en quête d'un premier succès professionnel, se sont joués la victoire au sprint. Leemreize a tenté de lancer de loin mais c'est Oldani qui s'est montré le plus rapide.

Membre de l'échappée-fleuve, Wilco Kelderman a récupéré plus de huit minutes au classement général, dont il occupait la 23e place au départ de Parme, à plus de 11 minutes du maillot rose. Il est désormais 13e à 2:51 de Juan Pedro Lopez, qui compte toujours 12 secondes d'avance sur l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) et le Portugais Joao Almeida (UAE Team Emirates).

Le Giro a emprunté jeudi la route du Passo del Bocco pour la première fois depuis la chute mortelle de Wouter Weylandt en 2011, dans la descente. Le dossard 108 du coureur belge est retiré depuis de la liste des concurrents.

Dans le final, la course est passée par le Ponto San Giorgio, qui remplace le viaduc autoroutier du Polcevera en partie effondré au mois d'août 2018. L'accident avait causé la mort de 43 personnes.

Vendredi, la 13e étape reliera Sanremo, sur le littoral de la mer Ligure, à Cuneo, au pied des Alpes piémontaises. Le parcours de 150 kilomètres passe par un col dans la première moitié avant un final roulant jusqu'à l'arrivée jugée en léger faux-plat montant.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be