Richard Carapaz, nouveau leader du Giro: "Je suis ravi de la manière dont ça s'est passé"

Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) s'est emparé du maillot rose samedi à Turin à l'issue de la 14e étape du Tour d'Espagne, qu'il a terminée en 3e position derrière le Britannique Simon Yates (Bikexchange - Jayco) et l'Australien Jay Hindley (BORA-hansgrohe).

Richard Carapaz, nouveau leader du Giro: "Je suis ravi de la manière dont ça s'est passé"
©AP

"Ça a été une étape courte mais très dure. Je suis ravi de la manière dont ça s'est passé. C'est un premier pas positif pour l'équipe. Maintenant, on va essayer de défendre le maillot rose", a déclaré Carapaz, qui a attaqué à 28 km de l'arrivée, une accélération qui a été fatale à l'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo), en rose depuis la 4e étape.

Richard Carapaz avait remporté le Tour d'Italie en 2019. Il avait alors bâti son succès dans la ...14e étape, après avoir attaqué à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. "Je ne me souvenais pas que j'avais également pris le maillot rose lors de la 14e étape il y a trois ans, mais je suis content de récidiver", a ajouté l'Equatorien, désormais leader du général avec 7 secondes d'avance sur Jay Hindley et 30 sur le Portugais Joao Almeida (UAE Team Emirates).

Simon Yates a profité de sa position au général pour gagner l'étape

Simon Yates (BikeExchange-Jayco) avait vu ses ambitions au général s'envoler après avoir perdu 11 minutes dans l'étape du Blockhaus dimanche dernier. Souffrant du genou après sa chute dans la 4e étape, le Britannique avait même songé à l'abandon. Resté en course, il s'était concentré ensuite sur les victoires d'étapes. Avec succès, puisqu'il a enlevé samedi la 14e étape du Tour d'Italie à Turin. "Mon plan aujourd'hui était de me glisser dans l'échappée, mais ça n'a pas fonctionné comme ça", a déclaré Simon Yates au micro des organisateurs. "Dans le final, j'avais l'avantage de ne plus être un prétendant au général, mais j'étais venu pour gagner le Giro. C'est ma sixième victoire d'étape. Ça ne rattrape pas ma déception après le temps perdu sur le Blockhaus. Il reste une semaine mais c'était un grand effort aujourd'hui. Je ne sais pas s'il me reste beaucoup de réserves pour la dernière semaine, qui s'annonce très difficile avec la chaleur", conclut Simon Yates, qui a signé samedi son second succès sur le Giro 2022 apèrs sa victoire dans la 2e étape, le contre-la-:montre de Budapest.

Jay Hindley: "On avait prévu de passer à l'attaque"

Les Bora-hansgrohe ont secoué le peloton samedi dans la 14e étape du Giro, une étape que Jay HIndely a terminée en 2e position derrière Simon Yates. L'Australien en profite pour grimper de deux places au général, où il se retrouve 2e à 7 secondes du maillot rose Richard Carapaz. "On avait prévu de passer à l'attaque, c'est ce qu'on a fait", a déclaré Jay Hindely. "Les gars ont fait un boulot colossal, ils ont tout donné pour moi. Je suis seulement un peu déçu de ne pas avoir pu aller chercher la victoire d'étape. Quand Carapaz a attaqué, il semblait très fort mais il restait encore beaucoup de kilomètres. J'ai préféré attendre, on a roulé derrière pour revenir. C'est le genre d'étape dont on se souviendra, je suis très fier de ce que j'ai fait.", ajoute Hindely, vainqueur de la 9e étape dimancher dernier au Blockhaus.

"L'étape s'st avérée très compliquée", estime Nibali

Vincenzo Nibali (Astana) faisait partie du groupe de tête qui a vu Simon Yates filer vers la victoire samedi dans la 14e étape du Giro. L'Italien a quant à lui pris la 4e place, ce qui lui permet de passer de la 13e à la 8e place au général. "J'ai couru pour gagner l'étape mais j'étais surveillé", déclare le Sicilien. "Malgré mon retard, je suis considéré comme dangereux pour le classement, c'est difficile pour moi de m'échapper du groupe des meilleurs. C'était une journée très dure. Le rythme imposé par Bora-Hansgrohe était très élevé, il était difficile de s'alimenter sur un circuit aussi nerveux et la chaleur ajoutait à la difficulté. L'étape s'est avérée très compliquée".

Sixième de l'étape, le Joao Almeida (UAE Team Emirates) est lui 3e du généra, à 30 secondes du maillot rose. "Je suis satisfait de ma performance aujourd'hui", dit le Portugais. "J'ai été en chasse pendant une grande partie de l'étape et c'était dur mais je pense que c'était la même chose pour tout le monde aujourd'hui. Les écarts au classement général sont encore assez faibles donc tout est possible, il faut continuer à se battre."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be