Le parcours en chiffres

  • 3445 kilomètres, sur 21 étapes entre ce vendredi 6 mai de Budapest, en Hongrie, au dimanche 29 mai à Vérone, en Italie

  • 2 chronos individuels pour un total de 26,3 km (2e étape, 9,2 km, et 21e étape, 17,1 km). Un de ces chronos finit en côte (2e étape).

  • 7 étapes de plaine (1re, 3e, 5e, 6e, 11e, 13e et 18e étapes). Une de ces étapes finit en côte (1re étape).

  • 4 étapes accidentées (8e, 10e, 12e et 14e étapes).

  • 2 étapes de moyenne montagne (7e et 19e étapes). Une des ces étapes finit en altitude (19e étape).

  • 6 étapes de haute montagne (4e, 9e, 15e, 16e, 17e et 20e étapes). Quatre de ces étapes finissent en altitude (4e, 9e, 15e et 20e étapes).

  • 45 cols et côtes recensées (15 de 1re catégorie, 9 de 2e, 9 de 3e et 12 de 4e). Il y en avait 41 l’an passé, 46 en 2020, 47 en 2019, 40 en 2018, 41 en 2017, 36 en 2016, 43 en 2015, 41 en 2014. Le “Cima Coppi” (toit du Giro) est le Passo Pordoi (2.239 m d’altitude), durant la 20e étape.
© AFP

  • Dénivelé total: 51.000 mètres (contre 45.400 en 2021).

  • 1 journée de transfert entre la Hongrie et l’Italie, le lundi 9 mai

  • 2 journées de repos, les lundis 16 et 23 mai.
© IPM

Les récompenses

  • Bonifications: A l’arrivée des étapes en ligne avec 10, 6 et 4 secondes pour le top 3 ainsi qu'à chaque sprint intermédiaire (un par étape en ligne), 3, 2 et 1 secondes pour le top 3
  • Quatre maillots distinctifs: Rose (classement général), rouge (par points), bleu (de la montagne) et blanc (jeunes, né après le 1er janvier 1997). Autres classements : par équipes, par équipes aux points, sprints intermédiaires, combativité, azzurri d’Italia, fuga Pinarello, fair-play, Cima Coppi.
  • Prize-money: 1.500.000 euros (265.000 au vainqueur).

<<< A lire aussi: la carte des trois grands tours 2022 >>>

L'histoire du Giro

  • 104 éditions depuis la création de l’épreuve en 1909. 68 victoires pour l’Italie, 7 pour la Belgique, 6 pour la France, 4 pour l’Espagne, 3 pour la Russie et la Suisse, 2 pour le Luxembourg, la Grande-Bretagne et la Colombie, 1 pour les États-Unis, l’Irlande, la Suède, le Canada, les Pays-Bas et l’Equateur.
  • En 1912, le Giro fut couru par équipes de marques et il n’y eut pas de vainqueur individuel.
  • Record: cinq succès pour Alfredo Binda (Ita), Fausto Coppi (Ita) et Eddy Merckx (Bel).


Les vainqueurs belges

  • 1968, 1970, 1972, 1973 et 1974: Eddy Merckx
  • 1977: Michel Pollentier
  • 1978: Johan De Muynck

Les dix derniers vainqueurs

  • 2012: Ryder Hesjdal (Can)
  • 2013: Vincenzo Nibali (Ita)
  • 2014: Nairo Quintana (Col)
  • 2015: Alberto Contador (Esp)
  • 2016: Vincenzo Nibali (Ita)
  • 2017: Tom Dumoulin (P-B)
  • 2018: Chris Froome (G-B)
  • 2019: Richard Carapaz (Ecu)
  • 2020: Tao Geoghegan Hart (G-B)
  • 2021: Egan Bernal (Col).
© BELGA

Le classement 2021

  • Général: 1. Egan Bernal (Col/Ineos) les 3411 km en 86h17:28 (moy. : 39,523/km/h) ; 2. Damiano Caruso (Ita) à 1:29 ; 3. Simon Yates (G-B) 4:15 ; 4. Aleksandr Vlasov (Rus) 6:40 ; 5. Daniel Martinez (Col) 7:24 ; 6. Joao Almeida (Por) ; 7. Romain Bardet (Fra) 8:05 ; 8. Hugh Carthy (G-B) 8:56 ; 9. Tobias Foss (Nor) 11:44 ; 10. Daniel Martin (Irl) 18:35 ; 11. George Bennett (Nzl) 25:35 ; 12. Koen Bouwman (P-B) 30:56 ; 13. Pello Bilbao (Esp) 37:58 ; 14. Attila Valter (Hun) 45:30 ; 15. Davide Formolo (Ita) 47:21 ; 16. Lorenzo Fortunato (Ita) 47:31 ; 17. Diego Ulissi (Ita) 56:32 ; 18. Vincenzo Nibali (Ita) 1h03:59 ; 19. Gorka Izagirre (Esp) 1h04:12 ; 20. Louis Vervaeke 1h05:19… 184 partants – 143 classés.
  • Points : Peter Sagan (Svk).
  • Montagne : Geoffrey Bouchard (Fra).
  • Jeunes : Egan Bernal (Col).
  • Super-Combatif : Dries De Bondt.
  • Par équipes : Ineos Grenadiers.
  • Étapes gagnées: Filippo Ganna (Ita) x 2, Tim Merlier, Taco Van der Hoorn (P-B), Joe Dombrowski (Usa), Caleb Ewan (Aus) x 2, Gino Mäder (Sui), Victor Lafay (Fra), Egan Bernal (Col) x 2, Peter Sagan (Svk), Mauro Schmid (Sui), Andrea Vendrame (Ita), Giacomo Nizzolo (Ita), Lorenzo Fortunato (Ita), Victor Campenaerts, Daniel Martin (Irl), Alberto Bettiol (Ita), Simon Yates (G-B), Damiano Caruso (Ita).