Cyclisme

Le Letton Krists Neilands (Israël Cycling Academy) a surpris le peloton pour résister à son retour et s'offrir le Grand Prix de Wallonie (1.1) sur la Citadelle de Namur, mercredi au terme des 205,9 km et de la traditionnelle montée finale à Namur.

Parti à une dizaine de kilomètres de l'arrivée, Neilands a résisté au retour du peloton dans les deux derniers kilomètres de la montée sur la Citadelle de Namur. Face à un peloton trop attentiste, le Letton a devancé de quelques mètres deux Belges, Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), vainqueur l'an dernier, et Jasper De Buyst (Lotto Soudal), 3e.

Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles) et l'Allemand Nico Denz (AG2R La Mondiale) ont fait un long bout de chemin devant mais ont été repris après la Côte de Lustin à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée.

Malgré quelques escarmouches avant l'arrivée à Namur, dont celle des jeunes Sylvain Moniquet (Belgique) et Laurens Huys (Wallonie-Bruxelles), l'on pensait que la lutte pour la victoire se jouerait dans la Citadelle de Namur.

C'était sans compter sur Krists Neilands, le champion de Lettonie du contre-la-montre, parti à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Il aura pris 20 secondes, et le peloton pouvait pouvoir recoller dans la dernière difficulté du jour. Grosse erreur, Neilands, 25 ans, a résisté jusqu'au bout pôur s'offrir sa 9e victoire en carrière, dont A Travers Hageland à Aerschot sur le sol belge, l'an dernier.