Green gagne, l'Amérique sourit

Cyclisme

Joël Grégoire

Publié le

Green gagne, l'Amérique sourit
© Didier Bauweraerts
VTT: Le Canadien domine tous les ténors, Meirhaeghe renonce

Découvrez notre galerie photo
© Didier Bauweraerts

HOUFFALIZE Importé en droite ligne des States, le mountainbike s'était peu à peu européanisé pour devenir le vélo tout-terrain, les champions US s'effaçant peu à peu au profit de spécialistes du Vieux Continent. A tel point que le dernier succès américain en Coupe du Monde remontait à 1995, avant que, dimanche, Roland Green ne s'impose à Houffalize, troisième étape de la présente Coupe du Monde.
Une surprise? Pas réellement dans la mesure où l'homme restait sur quelques notes encourageantes, sans dire que le tracé ardennais n'offre aucune alternative: son profil sélectif sacre automatiquement le plus fort.
Deuxième de la séance chronométrée du samedi derrière l'Italien Marco Bui, le Canadien prit d'emblée un bon départ, menant d'emblée la danse en compagnie du Néerlandais Van Dooren et de l'Espagnol Hermida. Si Brentjens ou Martinez pointaient juste derrière, il fallait laisser passer un trentaine de concurrents pour apercevoir Filip Meirghaeghe. Inquiétant?
Une crainte confirmée au terme de la deuxième des cinq boucles: si Green tenait effectivement tous ses rivaux en respect, le Gantois ne pointait qu'au 37e rang, les micros annonçant son retrait peu après. Une chute et un dérailleur cassé avaient eu raison du vainqueur 2000.
Un murmure de déception se propageait alors le long du parcours, sans pour autant perturber le leader canadien, lequel s'octroyait un viatique d'une trentaine de secondes sur un trio Van Dooren-Hermida-Martinez. Et si le Néerlandais se débarrassa des deux autres, il ne revint jamais sur la tête de course. Le natif de Victoria franchissait la ligne d'arrivée finale avec plus d'une minute d'avance sur Van Dooren, lequel résistait au retour de Hermida, Martinez échouant au pied du podium. Tout un symbole pour le vainqueur du jour: `A ce jour, je n'avais jamais fait mieux que 2e ; la semaine dernière à Sarentino et lors de Mondiaux de Sierra Nevada à chaque fois dans le sillage de Martinez.´
Un nouveau venu qui, s'il aura déjà 27 ans en juillet, ne s'est essayé au mountainbike qu'il y a cinq ans. `J'ai débuté sur la route, une discipline très éprouvante, qui nécessite pratiquement un exil européen.´ Même si, aujourd'hui, le coureur du Team Trek porte aussi la tunique de `L'US Postal, formation avec laquelle j'ai disputé la Redlands Classic, empochant deux étapes au passage.´
Pas de quoi faire de lui un allié de choix pour Lance Armstrong: priorité à l' offroad: `Je jugerai au fil du temps si je peux viser le général de la Coupe du Monde. En attendant, mon objectif est le titre mondial à Vail.´

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info