Miné par une mononucléose en 2018, le Hennuyer retrouve la condition.

C’est un signe qui ne trompe pas : si Rik Verbrugghe a sélectionné Sébastien Grignard pour le championnat d’Europe des espoirs, samedi, c’est que le coureur hennuyer revient bien dans le coup. Pour rappel, l’ancien double champion de Belgique des juniors (route et chrono) avait vu sa première saison chez les espoirs, en 2018, gâchée par une mononucléose.

Son début de saison 2019 avait été mitigé. Mais depuis le mois de juin, il affiche un meilleur coup de pédale. "Je l’avais déjà repris pour une manche de la Coupe des nations, en Pologne, et j’avais déjà vu un très bon Sébastien, sur un parcours exigeant, accidenté", commente Rik Verbrugghe, le sélectionneur national. "Il aura sans doute un rôle de coéquipier sur ce championnat d’Europe des espoirs. Mais il ne faut pas oublier que nous miserons sans doute sur l’offensive."

Kurt Van De Wouver confirme aussi le retour du vrai Sébastien Grignard. "Un retour qui s’est vu avec sa troisième place sur le contre-la-montre du Tour du Brabant flamand", commente son directeur sportif chez Lotto-Soudal espoirs. Des propos également tenus par le principal intéressé. "Je ne suis pas encore à mon meilleur niveau, mais ça revient", précise-t-il dans un sourire.