Cela fait peu de doutes: quand Remco Evenepoel préparait la reprise, après de longs mois de confinement, il lui tardait d'arriver à cette troisième étape du Tour de Burgos. Au programme: une arrivée au sommet du Picon Blanco, une ascension de 8 kilomètres à 9,3% de pente moyenne.

Le moins que l'on puisse dire c'est que notre jeune compatriote s'est rassuré. Et il a confirmé au monde entier qu'il serait l'un des grands favoris du Tour d'Italie, en octobre prochain. Car malgré une ascension pour purs grimpeurs (avec des passages à plus de 17 pourcents) et un plateau relevé (Carapaz, Sosa, Valverde, Landa et Gaudu visaient la victoire finale), le Brabançon s'est imposé en solitaire. Son attaque à un peu plus de 2 kilomètres du sommet lui a permis de prendre 18 secondes à George Bennett et 32 secondes à Mikel Landa (l'avance qu'il possède désormais sur ses deux plus proches poursuivants au classement général), réduits au rang de spectateur quand le Belge a décidé de partir "en facteur", bien assis sur sa selle, tout en puissance.

"Ces derniers kilomètres, avec les pentes et le vent, c'était difficile", a expliqué Evenepoel après l'arrivée. "Le vent était de face mais tout le monde était à bloc. J'ai entendu dans l'oreillette que je creusais l'écart donc c'est forcément positif. Je remercie l'équipe qui m'a aidé toute la journée, surtout avec ce vent. Je les remercie vraiment. C'était à moi de finir le boulot et j'ai pu y parvenir. Le premier but était de ne pas être lâché. Mais quand j'ai entendu dans l'oreillette que je pouvais tenter quelque chose car j'avais l'air bien par rapport aux autres, aux yeux de mon directeur sportif, j'ai pris le risque d'y aller. Pourtant, j'étais déjà moi-même à bloc. Mais sans prendre de risque on ne gagne pas. Le classement général ? Il reste deux étapes piégeuses mais j'ai confiance en l'équipe".

Sa troisième course de la saison pourrait donc se solder par un troisième succès, après le Tour de San Juan et le Tour d'Algarve, en janvier et février.



Revivez la 3e étape du Tour de Burgos: