Cyclisme Le nouveau prodige du cyclisme belge - et mondial - a remporté sa première course par étapes après six mois seulement dans le peloton professionnel.

Voilà qui promet pour celui qui rêve de remporter les plus grandes courses par étapes du calendrier. Certes, ce Tour de Belgique ne lui offrait pas la plus grande concurrence possible mais se comporter en patron comme il l'a fait toute la semaine face aux attaques de Campenaerts et Wellens, entre autres, c'est impressionnant à 19 ans seulement.

Comme on pouvait s'y attendre, la dernière étape courue ce dimanche entre Tongres et Beringen n'a pas bouleversé le classement général. La Deceuninck Quick-Step a contrôlé tranquillement l'échappée avant une arrivée massive, réglée par Bryan Coquard qui remporte ainsi sa 5e victoire de la saison.

Signalons toutefois qu'une grosse chute dans le sprint final a envoyé Remco Evenepoel au sol, sans gravité. La règle des trois derniers kilomètres sauve le jeune belge puisque le retard encouru dans la mésaventure n'est pas comptabilisé.

La 2e place de l'étape est revenue au Français Pierre Barbier et la 3e au Letton Emils Liepins. Tom Van Aesbroeck, premier Belge, s'est classé 4e.

Au classement final, Evenepoel devance de 52 secondes Victor Campenaerts (Lotto Soudal), vainqueur de la 4e étape, et de 2:02 Tim Wellens (Lotto Soudal), qui s'était imposé dans la 3e étape contre-la-montre.

Evenepoel succède au palmarès à Jens Keukeleire, vainqueur en 2017 et 2018.​