Il a terminé sa très riche saison sur la route émoussé. Après avoir brillé sur tous les fronts, avec ses treize victoires sur des terrains très différents (sur les classiques avec Gand-Wevelgem et l’Amstel Gold Race, sur le championnat de Belgique ou sur le Tour de France avec trois victoires conquises sur un chrono, un en montagne et au sprint sur les Champs-Élysées), Wout Van Aert a rangé le vélo sur deux déceptions, au championnat du monde et à Paris-Roubaix.

Avant de prendre du repos. Mais le coureur de Jumbo-Visma n’est pas resté inactif très longtemps. Pendant ses vacances, il s’est amusé à disputer les 10 miles d’Anvers. "Je m’y suis aligné avec deux amis qui préparent l’Enfer de Kasterlee, un duathlon d’hiver, le plus dur de la discipline", a-t-il déclaré à Sporza. "Ces 10 miles d’Anvers se mettaient bien dans mon planning et je m’y suis bien amusé. Même si j’ai eu mal aux jambes !"

Il confesse avoir été moins rapide à la fin. "Bizarrement, j’ai trouvé plus facile les portions montantes que les parties en descente", ajoute encore l’ancien vainqueur de Milan-Sanremo, dont la publication Strava mentionne 16,19 kilomètres avalés en une heure, onze minutes et. Onze secondes, soit une allure moyenne de 4:24 au kilomètre… "Mais c’était fun !"

Il espère aussi retrouver le plaisir quand il effectuera sa rentrée dans les cyclo-cross.