Le Néerlandais de chez Quick-Step Alpha Vinyl ne cache ainsi plus qu’il a très envie de tenter sa chance sur Milan-Sanremo, un premier monument de la saison qui ne figure originellement pas à son programme de début de saison. "Nous y réfléchissons, la sélection n’est pas encore arrêtée, a commenté Tom Steel, le directeur sportif de l’équipe belge au micro de Sporza en marge de Paris-Nice. Nous effectuerons les derniers arbitrages dans la foulée de la Course au Soleil et de Tirreno-Adriatico. Fabio est en grande forme, c’est une certitude, mais il ne faut pas sous-estimer l’exigence de la Primavera si le final est intense. Pour pouvoir espérer disputer un ou deux sprints pour la victoire, un finisseur comme lui doit le plus souvent s’aligner à… dix reprises sur cette épreuve. Mais la première peut aussi être la bonne…" Q. F.