Contrairement à l'Américain, l'Allemand ne crachera pas le morceau

Jan Ullrich n'a pas l'intention de suivre l'exemple de Lance Armstrong et d'avouer s'être dopé durant sa carrière de coureur cycliste, rapporte le magazine allemand Focus.

"Je ne vais certainement pas suivre le même chemin qu'Armstrong et parler devant des millions de personnes, même si certains continueront de me le réclamer", déclare le vainqueur du Tour de France 1997 dans l'édition de Focus à paraître lundi.

Jan Ullrich, aujourd'hui âgé de 39 ans, a terminé cinq fois deuxième du Tour, dont trois fois derrière Lance Armstrong, en 2000, 2001 et 2003.

L'Americain a avoué cette semaine dans l'émission d'Oprah Winfrey s'être dopé durant sa carrière. Il a été banni à vie du cyclisme et s'est vu retirer ses sept victoires dans le Tour de France (de 1999 à 2005). Ces sept éditions de la Grande Boucle resteront sans vainqueur.

Jan Ullrich a pendu son vélo au clou en 2007. Il a été suspendu pour deux ans avec effet rétroactif en 2012 pour "une infraction de dopage" dans le cadre de l'affaire Puerto.

Alors que plusieurs de ses anciens coéquipiers des équipes Telekom et T-Mobile ont avoué avoir pris des produits dopants, Ullrich n'a lui jamais avoué. Tout au plus a-t-il admis l'année dernière avoir été en contact avec le docteur Eufemiano Fuentes, le sulfureux médecin espagnol au cours de l'affaire Puerto, le scandale de dopage mis au jour en Espagne en 2006

© La Dernière Heure 2013