David Gaudu a confirmé son excellent début de saison et sa progression en se classant 3e, ce dimanche, sur le Quai des Ardennes. "Je suis très, très content, j’étais venu pour améliorer ma place de 6e en 2019, j’avais envie de bien faire", expliquait le coureur de Groupama-FDJ. "Ce fut une course très difficile et je termine derrière deux grands champions, Pogacar et Alaphilippe, le vainqueur du Tour et le champion du monde."

Surtout, cette fois, le grimpeur breton a pu accompagner les meilleurs.

"Je n’avais en tête que la Roche-aux-Faucons", expliquait le coureur du Finistère. "Je savais que selon toute vraisemblance, c’est là que ça se jouerait. Je devais faire un all-in dedans, soit j’explosais le moteur, soit j’étais avec. La montée a été hyperrapide, il a fallu s’accrocher. À vingt mètres près, j’étais peut-être lâché."

Ensuite, le Français a cherché à obtenir un résultat. "J’ai essayé de sauter quelques relais parce que je savais que j’étais le moins rapide du groupe", poursuivait le protégé de Marc Madiot. "Mais j’ai quand même collaboré parce qu’il valait mieux que j’arrive dans un groupe de cinq que dix ou douze… Dans le dernier kilomètre, j’ai senti les crampes arriver, mais j’ai lutté car je pensais le podium possible. Cela fait plaisir, c’est mon premier podium dans un monument et, pour moi, Liège-Bastogne-Liège, est la belle classique. J’espère que je reviendrai pour la gagner dans quelques années."