Jens Keukeleire a été frappé à la mi-mars mais semble n’avoir gardé aucune séquelle de la maladie.

Jens Keukeleire a été touché par le coronavirus. Le Brugeois a été testé il y a quelques semaines.

"J’ai eu le coronavirus", a raconté le coureur de EF Pro Cycling à Sporza.

Keukeleire pense qu’il a été touché à la mi-mars.

"Je suis tombé malade deux ou trois semaines après le week-end d’ouverture en Belgique, a-t-il expliqué. Le confinement venait de débuter. J’ai été fiévreux, mais pour le reste, je n’ai pas eu d’autres symptômes du Covid-19 comme la perte de l’odorat ou du goût. Selon le médecin de l’équipe, avec qui j’étais en contact quotidien, je ne devais pas me faire hospitaliser. Mais c’était plus grave qu’une grippe. La fièvre est restée plusieurs jours et longtemps, j’ai ressenti que j’avais quelque chose de spécial dans le corps. J’ai été fatigué pendant une longue période et j’ai préféré me reposer."

Ce n’est qu’à la fin du mois de mai qu’il a su ce qui lui était arrivé.

"J’ai subi un examen sanguin, il y a deux semaines, a-t-il encore raconté. J’ai réagi positivement aux anticorps. J’ai dû également effectuer des tests supplémentaires de mon cœur et de mes poumons mais, heureusement, ces résultats étaient bons."

Le coureur ouest-flandrien a évidemment eu peur pour sa santé et les conséquences de cette maladie. Il est donc rassuré même s’il a pris du retard.

"On a vu que chez beaucoup de malades du coronavirus, il y avait des séquelles et ces dernières années, de nombreux coureurs ont dû arrêter à cause de problèmes cardiaques, dit-il. Je vais pouvoir recourir normalement, sans crainte. Je peux désormais regarder de l’avant. Mais ces derniers temps, je n’ai pu me préparer comme j’aurais dû le faire. Je n’ai pas pu conserver ma condition au niveau où elle était auparavant. Depuis trois semaines, je sens que tout est redevenu normal, mon corps réagit bien aux efforts que je lui fais subir. Les jambes tournent à nouveau bien."