Wout van Aert sort d'un Tour de France remarquable, riche de trois succès glanés dans des étapes aux profils diamétralement opposés : la montagne, le chrono et le sprint. "Après le Tour, Wout s'est directement concentré sur les JO, comme nous l'avions demandé. Sa confaince est au zénith après ce qu'il a réalisé. Mais tout est à recommencer ici", a lancé mercredi Vanthourenhout.

Evenepoel a lui connu une préparation différente. Il a réalisé un stage en altitude et séjourne au Japon depuis plus longtemps. "Cela fait longtemps qu'il n'a pas couru mais il a connu une préparation idéale, il se sent bien et à l'air bien. Nous ne voulons pas placer la barre trop haut pour Remco. S'il fait de bons résultats, nous serons évidemment très heureux, mais il doit aussi ressentir ici un sentiment positif pour la suite."

Les deux hommes tenteront aussi de s'illustrer mercredi lors du contre-la-montre. "Nous avons deux coureurs qui peuvent nous sortir un chrono fantastique. Je m'attends à ce que Wout soit au sommet de sa forme dix jours après le Tour. Et je connais peu de coureurs capables d'aller aussi vite que Remco sur un vélo de chrono. Il aura son mot à dire sur ce parcours. Comme pour l'épreuve en ligne, cela s'annonce serré. Nous pouvons aussi bien décrocher deux médailles que terminer aux 4e et 5e places", a-t-il ponctué.