La championne de Belgique Ludivine Henrion veut plus de résultats l'an prochain et aller aux JO

BERLOZ Intégrée au début de saison chez DSB Bank, l'équipe de l'actuelle meilleure cycliste mondiale, la Néerlandaise Marianne Vos, Ludivine Henrion a décidé de changer d'air en 2008. La Liégeoise, toujours aussi ambitieuse, veut rouler pour son propre compte pour obtenir plus de résultats. Et être certaine d'aller aux Jeux de Pékin.

Victorieuse à six reprises cette saison, avec le titre de champion de Belgique en prime (elle est abonnée au maillot tricolore, puisque c'est la 6e fois qu'elle a l'honneur de le porter depuis le début de sa carrière), Ludivine Henrion est satisfaite de son année, mais en sort avec un petit goût de trop peu. "Cette saison 2007 m'a vraiment permis de progresser , explique-t-elle. Mais d'un autre côté, je n'ai jamais été aussi mal classée à l'UCI ! (NdlR : 127e). Car si je sens que je me suis améliorée dans les grandes courses (NdlR : 13e de la Coupe du Monde de Drenth), je n'ai pas encore pu y jouer la gagne, comme j'ai souvent dû travailler pour l'équipe. En allant chez AA Drink, j'espère avoir un rôle protégé. Car je veux aller aux Jeux Olympiques de Pékin. Pour cela, il faut que je marque plus de points UCI et donc que je joue ma carte."

Si la Belgique conserve sa 16e place mondiale, elle pourra envoyer trois femmes élites aux JO. Aux côtés de Decroix, 12e du Mondial, la Liégeoise de 23 ans peut ambitionner une place. Pour y parvenir, Ludivine Henrion compte également reprendre confiance au niveau des sprints, une de ses spécialités. "J'ai parfois eu l'impression d'avoir perdu mes repères au sprint" , continue la soeur des coureurs Sven et Jonathan. "Le problème, c'est qu'en Belgique, il est difficile de pouvoir continuer à progresser au niveau des sprints. Dans les courses belges, on me laisse me placer comme je veux en fin de course, car c'est ma roue que l'on cherche à prendre. Mais au niveau international, là, c'est autre chose. Je pense que j'ai encore trop de respect pour mes adversaires pour aller m'imposer, même si je sais que je devrais oser plus. Résultat, je suis souvent en tête trop tôt, mais je me retrouve trop loin au bon moment."

Afin de préparer la prochaine saison, Ludivine Henrion compte encore se mettre au cyclo-cross. Sixième et cinquième des derniers Championnats de Belgique de la discipline, elle ambitionne cette fois un podium. "Ce serait bien de monter la même année sur trois podiums du Championnat de Belgique, après mon titre sur la route et ma 2e place au chrono."



© La Dernière Heure 2007