Kevyn Ista est aussi surpris du contrôle positif de son coéquipier Casper

ZAVENTEM Comme son coéquipier chez Agritubel Romain Feillu en début de saison, Kevyn Ista a été victime d'une forme de toxoplasmose. Il a dû ronger son frein pendant plus d'un mois. "Le staff médical a découvert le virus il y a un mois et demi. Les médecins pensaient à cette maladie puisque Romain a été touché par ce virus en début de saison. J'ai dû totalement me reposer", débute Kevyn Ista.

Reprise de Kevyn Istafixée au Tour du Portugal

Cette maladie a toutefois privé le baroudeur de l'équipe française Agritubel d'une participation au Tour de France. "C'est dommage. Mais après une discussion avec mes directeurs sportifs, je relativise. Ils gardent confiance en moi. Ils m'ont garanti qu'au vu de mes performances cette saison, j'y participerai sûrement la saison prochaine. Mais je suis surtout passé à côté du Tour de Wallonie où je comptais faire de belles places" , avoue-t-il.

Après une longue rééducation, le jeune Biesmois a, à peine, repris les entraînements. "Je me suis calmement remis en selle la semaine passée avec quelques sorties de deux-trois heures. Samedi, j'ai toutefois augmenté la dose avec plus de 200 km en compagnie de quelques amis. Cela fait un bien fou", enchaîne le coureur victorieux à la Route d'Adélie.

Maintenant place à la compétition et le Tour du Portugal dès mercredi jusqu'au 24 août. "Mes directeurs sportifs ne m'ont fixé aucun objectif. Je vais surtout là pour accumuler les kilomètres sous le soleil. Je dois digérer ma déception et travailler deux fois plus pour revenir au top", déclare le coureur de 24 ans.

Après le Tour du Portugal, Kevyn Ista enchaînera avec la Classic de l'Indre, Paris-Bruxelles, le Grand Prix de Wallonie et "avoir mon meilleur niveau pour le Circuit Franco-Belge."

Enfin, le chapitre du dopage ne pouvait être évité vu le cas positif du sprinter Jimmy Casper, l'un de ses coéquipiers.

"Je suis étonné. Je connais très bien Jimmy. Ce n'est pas son genre de contourner les règles. C'est plutôt une erreur. Et cela ne remet en aucun cas en question l'avenir de mon équipe", conclut Kevyn Ista.



© La Dernière Heure 2008