Ce n’est pas encore signé, mais Christophe Brandt a reçu des échos positifs concernant l’avenir des deux équipes.

Quel est l’avenir des équipes Wallonie-Bruxelles ? Seront-elles encore dans les pelotons la saison prochaine ? "Ce n’est pour l’instant pas encore signé, mais nous avons reçu des échos positifs", répond Christophe Brandt, le manager des deux équipes Wallonie-Bruxelles, soit la structure pro, qui réalise une de ses meilleures saisons, et son vivier espoirs (Wallonie-Bruxelles Development Team), qui a également brillé dans la catégorie des moins de 23 ans cette année. "J’ai rencontré la ministre des Sports (NdlR : Valérie Glatigny) cette semaine, pour présenter notre projet et ce que nous avons réalisé ces dernières années. Cela s’est bien passé. Si la nouvelle convention n’est pas encore signée, nous sommes rassurés par rapport à notre avenir."

Un avenir qui mise justement sur … l’avenir, avec la formation des jeunes coureurs, une nouvelle fois mise en évidence cette année avec la progression, par exemple, d’un Lionel Taminiaux, déjà vainqueur à deux reprises chez les pros en 2019 pour sa première saison à cet échelon. "C’est simple, l’an passé, sur les 23 pros en Wallonie, 21 ont évolué dans nos filières", rappelle Christophe Brandt. "Dans nos équipes, mais aussi avec le système de contrats Rosetta qui avait été mis en place auparavant. Soit tous les pros actuels à l’exception de Philippe Gilbert et de Maxime Monfort."