Il a choisi d’arrêté de commenter l’arrivée. On ne pouvait entendre que son souffle, qu’il tentait de retenir. Magnus Backstedt a vibré en silence quand sa fille Zoé a remporté le sprint en duo pour la victoire au Mondial des dames juniores. L’ancien vainqueur de Paris-Roubaix 2004 a savouré cette victoire, tout en retenue, sans entraver sa neutralité de commentateur pour Eurosport. Sa fille Zoé a réalisé un numéro en sortant avec l’Américaine Kaia Schmid dans le troisième des cinq tours, dans la montée de Sint-Antonius. Une offensive sur laquelle le peloton n’a pas su revenir. "Ce titre représente énormément pour moi", commente celle qui est première année chez les juniores et s’était classée deuxième du Mondial du chrono. La meilleure Belge a été Marith Vanhove, septième.