L'accord avec HTC, un des leaders mondiaux dans le secteur des smartphones, expire à la fin de l'année 2011


PARIS L'équipe américaine HTC, qui a le Britannique Mark Cavendish pour tête d'affiche, risque de mettre fin à son activité à la fin de l'année si elle ne trouve pas de parraineur-titre en juillet, le mois du Tour de France.

Bob Stapleton, le propriétaire américain de High Road, la structure de l'équipe, a expliqué à l'AFP le combat qu'il mène pour la survie de son groupe, l'une des formations de tête du peloton, avec quelque 460 victoires sur les quatre dernières années.

L'accord avec HTC, un des leaders mondiaux dans le secteur des smartphones, expire à la fin de l'année 2011. Les discussions sont en cours mais sans aucune garantie sur le renouvellement du contrat de parrainage pour l'équipe à double effectif (messieurs et dames, 36 coureurs au total).

"J'ignore si HTC va continuer ou non. Pour nous, le calendrier est critique et nous avons besoin d'agir", avance Bob Stapleton en défendant son bilan: "notre retour (sur investissement) est incomparable dans le cyclisme et, je pense, dans le sport. Nous générons vingt fois plus de retour pour la marque partenaire".

"Notre équipe a eu des résultats de tout premier plan avec un budget de milieu de gamme, de l'ordre de 10 millions d'euros (annuels)", ajoute-t-il: "nous sommes les leaders, et de très loin, en nombre de victoires. Nous avons gagné 50 étapes de grands tours, plus de 450 courses sur les quatre dernières années, ce qui a fourni une exposition médiatique remarquable".

"Ce que nous proposons, c'est d'être toujours compétitif, de représenter une marque et d'avoir pour n'importe quel pays ou n'importe quelle course un athlète performant", insiste Stapleton qui entend profiter de "la fenêtre du Tour de France" et de son exposition médiatique maximale pour trouver une firme s'engageant sur le long terme.

Outre Cavendish, vainqueur de 15 étapes du Tour de France depuis 2008, l'équipe américaine compte dans son effectif l'Allemand Tony Martin, vainqueur de Paris-Nice en mars dernier, l'Australien Matt Goss, lauréat de Milan-Sanremo, le Slovaque Peter Velits et deux étoiles montantes du peloton, l'Allemand John Degenkolb et l'Américain Tejay Van Garderen.

Issue de la défunte formation allemande T-Mobile (qui s'est retirée du cyclisme après les affaires de dopage touchant plusieurs de ses coureurs, parmi lesquels Jan Ullrich), l'équipe High Road est parrainée depuis 2009 par HTC, devenu partenaire principal en 2009 pour une durée de trois ans.

© La Dernière Heure 2011