Le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) a été suspendu neuf mois, jusqu'au 7 mai 2021, pour l'incident survenu lors de la première étape du Tour de Pologne le 5 août 2020, à la suite duquel son compatriote Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) avait été grièvement blessé. L'Union cycliste internationale (UCI) et Jumbo-Visma l'ont annoncé mercredi.

L'UCI avait ouvert une procédure disciplinaire contre Groenewegen. "Il a reconnu qu'il avait dévié de sa ligne et commis une violation des règlements de l'UCI", a expliqué l'instance dans son communiqué. "Le coureur a collaboré à l'instruction et accepté d'être suspendu jusqu'au 7 mai 2021, ce qui correspond à une période de neuf mois à partir de la date de l'incident. Le coureur a également accepté de participer à plusieurs événements au bénéfice de la communauté cycliste."

L'UCI conclut son communiqué en insistant "sur l'importance d'agir sur le plan disciplinaire de manière équitable et cohérente face à tout incident de ce type, et de travailler sans relâche à des mesures destinées à améliorer la sécurité sur la route." Après sa chute, Jakobsen était resté deux jours en coma artificiel.

Le 8 octobre dernier, Jakobsen a été opéré du visage et de la bouche. Un os a été prélevé de son bassin et placé dans sa mâchoire supérieure et inférieure, car il y manquait beaucoup d'os à cet endroit. "La chute durant la première étape du Tour de Pologne restera pour toujours une page noire dans ma carrière", a réagi Groenwegen, 27 ans, dans un communiqué transmis par son équipe. "Durant le sprint, j'ai dévié de ma ligne. Je suis désolé, car je veux être un sprinteur propre. Les conséquences ont été très malheureuses et sérieuses. Je suis conscient de cela et j'espère que ce sera une sage leçon pour chaque sprinteur. Je suis de près les nouvelles concernant le rétablissement de Fabio. Je ne peux qu'espérer qu'un jour il se remettra complètement. Fermer le chapitre disciplinaire engendre de la clarté. Cela me donne l'opportunité d'aller de l'avant. Je suis heureux de cela, même si le 7 mai est encore loin. Je suis heureux du soutien que j'ai reçu de Jumbo-Visma, ma famille et mes amis. Ensemble, nous travaillons mentalement et physiquement en vue de ce jour." "C'était un incident dont la gravité des conséquences étaient inimaginables", a commenté Richard Plugge, directeur de Jumbo-Visma. "Maintenant que l'affaire disciplinaire est terminée, nous pouvons à nouveau regarder vers l'avant. Nous le ferons avec Dylan. Nous sommes soulagés qu'il y a désormais une perspective et de la clarté. Nous souhaitons la même chose à Fabio Jakobsen. Les nouvelles encourageantes concernant son rétablissement nous font du bien."