Cyclisme

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est toujours en tête du classement mondial UCI publié dimanche soir à l'issue du Tour d'Espagne. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), vainqueur de la Vuelta, est désormais dauphin du Français.

Alaphilippe, 5e du Tour de France, n'était pas sur les routes espagnoles. Le puncheur de l'équipe belge a disputé le Tour d'Allemagne puis les GP de Québec et de Montréal, où il a respectivement terminé 7e et 13e.

Roglic, vainqueur de son premier grand tour en carrière, a grimpé de quatre positions et se retrouve désormais 2e. Il devance le Danois Jakob Fuglsang (Astana), qui a levé les bras sur la 16e étape du Tour d'Espagne. Le top-5 est complété par le Colombien Egan Bernal (Ineos), vainqueur du Tour, et l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), 2e du classement final de la Vuelta.

Malgré sa victoire au GP de Montréal, Greg Van Avermaet (CCC) a perdu deux places et se retrouve 6e. Il est le premier des seize Belges présents dans le top-100. Suivent Oliver Naesen (11e), Tim Wellens (17e) et Tiesj Benoot (29e). Philippe Gilbert, double vainqueur d'étape sur les routes espagnoles, a grimpé de 20 positions et se retrouve 31e.

La formation belge Deceuninck-Quick Step, qui affole les compteurs avec déjà 62 victoires cette saison, est logiquement en tête du ranking par équipes. Elle est suivie de BORA-hansgrohe et du Team Jumbo-Visma. Deuxième formation belge du WorldTour, Lotto Soudal est 8e (+3).

La Belgique a elle conservé sa place au sommet du classement par pays et devance la France et l'Italie.

Ce classement UCI est établi sur base des résultats des courses du WorldTour et du circuit continental UCI des 52 dernières semaines.