L’UCI a officialisé la programmation de Milan-Sanremo le 8 août avant le Tour de Lombardie le 15 août.

La saga aura animé une partie des trop longues semaines sans courses. En officialisant vendredi la programmation de Milan-Sanremo le 8 août et celle du Tour de Lombardie au 15 du même mois, l’UCI a apporté les ultimes retouches à un calendrier international bien malmené et également marqué par le déplacement du Tour de Guangxi (du 5 au 10 novembre au lieu du 15 au 20 octobre) et la réapparition de la Classique de Hambourg (le 3 octobre).

La reprise du calendrier WorldTour sera donc très transalpine avec les Strade Bianche (1/8), la Primavera (8/8) et la Lombardie (15/8), entrecoupée du Tour de Pologne (5 au 9/8).

Après les JO reportés à l’année prochaine et Liège-Bastogne-Liège qu’il ne pourra disputer en raison de la concomitance avec un Giro finalement couru en octobre, Remco Evenepoel voit donc l’un des objectifs initiaux de sa saison 2020 à nouveau déplacé avec cette nouvelle date pour le Tour de Lombardie.

Si Christophe Brandt rêvait de pouvoir attirer le champion d’Europe de chrono sur le Tour de Wallonie (16 au 19/8), la mission s’est désormais considérablement compliquée, d’autant que la participation des Deceuninck-Quick Step à l’épreuve belge n’est pas encore actée.

Réunie en début de semaine prochaine dans les Ardennes flamandes pour un stage collectif de trois jours, l’équipe de Patrick Lefevere devrait y finaliser les programmes de course de ses coureurs. Mais entre le Critérium du Dauphiné (12 au 16/8), le Tour de Lombardie et celui de Wallonie, la priorité semble aller à l’épreuve italienne.