La Néerlandaise Demi Vollering (SD Worx) a été idéalement lancée par sa coéquipière et championne du monde Anna van der Breggen pour remporter dimanche le sprint final de Liège-Bastogne-Liège. La 5e édition de la course wallonne féminine (1.WWT) a fait dimanche la jonction entre Bastogne et Liège sur 140,9 kilomètres. La classique féminine wallonne a été lancée par une échappée de deux concurrentes, la Luxembourgeoise Claire Faber (Andy Schleck-CP NSVT-Immo Loch) et l'Italienne Silvia Zanardi (Bepink), qui ont creusé un écart de plus de 3 minutes à 90 kilomètres de l'arrivée à Liège avant d'être récupérées par le peloton. Sept coureuses ont pris brièvement la direction des opérations à 60 kilomètres du but, dont la coéquipière d'une des grandes favorites Anna van der Breggen (SD Worx), la Néo-Zélandaise Niamh Fisher-Black, très active dans les côtes liégeoises qu'elle a mises à profit pour s'isoler à l'avant à quelque 40 kilomètres de l'arrivée.

Le peloton a repris la leader avant la côte de La Redoute (km 105,7) au sommet de laquelle 11 coureuses se sont dégagées. Un groupe avec les principales favorites s'est ensuite reformé à l'approche de la côte des Forges (km 117,6) que trois concurrentes, Lucinda Brand, Ashleigh Moolman-Pasio et Cecilie Ludwig, ont abordée avec un avantage des 20 secondes. Le trio a été repris à 20 kilomètres du but par le groupe d'une trentaine de rescapées, à 7 kilomètres de la dernière difficulté de la journée, la côte de la Roche-aux-Faucons. Cette ascension a provoqué l'écrémage attendu. Six coureuses dont la championne du monde van der Breggen et la championne d'Europe Annemiek van Vleuten ont basculé en tête au sommet. Marianne Vos et Cecilie Ludwig ont vainement tenté de faire la jonction alors que van der Breggen et Longo Borghini relançaient irrémédiablement l'allure en tête.

Cinq concurrentes, Van der Breggen, Vollering, Niewiadoma, Longo Borghini et Van Vleuten se sont présentées pour le sprint au Quai des Ardennes à Liège. La manœuvre, lancée par van der Breggen, s'est soldée par la victoire de la Néerlandaise Demi Vollering, qui a signé sa première grande victoire à Liège après sa 10e place à la récente Flèche wallonne et ses 2e places à l'Amstel Gold Race et à la Flèche brabançonne. "L'équipe a fait un très bon boulot aujourd'hui, je suis très heureuse d'avoir bien conclu ça", a déclaré, très émue, la lauréate néerlandaise, remerciant notamment Anna Van der Breggen, qui "a fait un lead out incroyable" dans les dix derniers kilomètres. 

La 5e édition de la course féminine a été marquée par le retrait des formations Team DSM et ParkHotel-Valkenburg en raison de tests positifs au coronavirus au sein des deux équipes. La coureuse américaine de Trek-Segafredo, Ruth Winder, très active à la Flèche wallonne, a, elle aussi, été écartée pour avoir été en contact avec une personne positive en dehors de la bulle de son équipe.

Demi Vollering, qui devancé dimanche Annemiek van Vleuten et Elisa Longo Borghini, a succédé au palmarès de Liège-Bastogne-Liège femme à la Britannique Elizabeth Deignan lauréate en 2020 mais absente cette année à Liège sur maladie.