Cyclisme

Sagan a perdu quatre kilos

Victime d’une grippe intestinale qui l’a empêché de s’entraîner durant six jours en amont de ce Tirreno, Peter Sagan a terminé la 2e étape à près de 11 minutes d’Alaphilippe (après un incident mécanique). Le Slovaque a confié avoir perdu près de quatre kilos du fait de sa maladie.

L’avenir du Team Sky déjà assuré ?

Selon plusieurs indices, l’avenir de la formation Sky serait bel et bien assuré au-delà de cette saison 2019. On le sait depuis plusieurs mois déjà, le géant de la télévision payante a annoncé qu’il quitterait le peloton en décembre prochain, laissant la formation britannique éponyme sans partenaire principal. Après que la piste d’un nouveau commanditaire colombien a été évoquée au début de la saison, Matteo Tossato, l’un des directeurs sportifs, avait laissé entendre que la prolongation de la structure mise en place par le manager Dave Brailsford serait assurée grâce à l’arrivée d’un grand sponsor européen et que l’identité de celui-ci serait même révélée avant le départ du prochain Giro. Selon le journal The Times, le Britannique Jim Ratcliffe (66 ans), qui est à la tête du géant de la chimie Ineos, pourrait être l’homme derrière cette opération. Résident monégasque, ce richissime businessman pèserait près de 25 milliards d’euros ! Une information qui expliquerait pourquoi Dave Brailsford a sondé plusieurs managers ces derniers jours afin de prendre certains renseignements sur des coureurs en fin de contrat.

Dumoulin se sent trahi après les aveux de dopage de son ancien équipier

Tom Dumoulin a réagi pour la première fois après les aveux de dopage de Georg Preidler, son ancien équipier chez Sunweb. "Je me sens trahi", a déclaré le Néerlandais mercredi soir après la première étape de Tirreno-Adriatico. "Je trouve cela terrible." Tom Dumoulin a côtoyé Preidler pendant cinq ans. Lundi 4 mars, l'Autrichien a reconnu devant les autorités judiciaires de son pays qu'il avait eu recours au dopage sanguin. Preidler et son compatriote Stefan Denifl sont impliqués dans le grand scandale du dopage sanguin qui a éclaté fin février lors des Mondiaux de ski nordique à Seefeld en Autriche. Le Néerlandais n'avait pas encore été interrogé sur le sujet depuis lors. "Je suis surpris de voir qu'il y a encore du dopage sanguin dans le cyclisme", a-t-il avoué. "Le titre 'Un ancien équipier de Dumoulin a eu recours au dopage' m'a un peu agacé. C'était évidemment pour attirer du clic. J'ai trouvé cet aveu terrible, je me sens trahi et je suis super fâché. Ce n'était pas spécialement un ami mais un équipier avec lequel je m'entendais bien, et ce pendant des années. Heureusement il a dit n'avoir jamais eu recours à ces pratiques quand il était dans notre équipe. Mais cela demeure terrible, cela prouve que le dopage n'a pas encore disparu." Georg Preidler, passé chez Groupama-FDJ début 2018, a démissionné de l'équipe française avant d'être suspendu provisoirement par l'Union Cycliste Internationale (UCI) début mars.