La polémique faisant suite à son interview dans Humo n'est pas pour rassurer le champion du monde


BRUXELLES Les propos de Philippe Gilbert sur les drapeaux flamands aux championnats du monde ont fait beaucoup de bruit. A tel point que le coureur craint que cette tempête médiatique ait des effets néfastes auprès du public flamand (les électeurs de la N-VA représentent quand même 40 % d’intention de vote dans les sondages).

“Cela n’a jamais été mon but de créer une telle polémique et cela me fait même un peu peur de voir toutes ces réactions”, a-t-il déclaré hier à nos confrères du même quotidien néerlandophone. “J’espère vraiment que mon intégrité physique ne sera pas menacée lors des classiques flamandes. Je n’ai rien contre les Flamands, au contraire, même, j’ai beaucoup couru sur le sol flamand chez les jeunes et j’y ai encore de nombreux supporters.”


Monfort : "Certains portent ce drapeau sans savoir de quoi il s'agit"

Ce n’est qu’un avis parmi d’autres, mais nous avons voulu savoir ce que pense le n°2 du cyclisme en Wallonie, Maxime Monfort, sur cette polémique. “Je n’ai pas lu l’article en question, mais j’ai vu les réactions sur Internet et je suis d’accord avec Philippe”, commente le coureur de RadioShack-Léopard.

“Dans le contexte actuel, avec toutes les tensions politiques, c’est dommage que ces drapeaux arrivent dans le cadre du sport. Maintenant, je n’ai rien contre celui qui le porte en étant fier de ce qu’il représente. C’est son choix, son idée. Ce qui me dérange, par contre, c’est que l’on voit ce drapeau partout et qu’il est parfois porté par des gens qui le prennent pour un drapeau de sport, ce qui n’est pas le cas. L’an passé, par exemple, au Tour du Pays Basque, j’ai discuté avec un Basque qui portait ce drapeau, sans savoir ce qu’il représentait ! Ceux qui sont derrière ces drapeaux ont bien réussi leur coup.”

© La Dernière Heure 2013