La structure Unibet n'est pas morte

Cyclisme

Julien Gillebert

Publié le

Le manager sportif Jacques Hanegraaf a un sponsor pour relancer une équipe l'an prochain

BRUXELLES Les dernières courses de la saison viennent d'être effectuées ce week-end, même s'il reste encore le Tour du Burkina Faso ou des épreuves sur les continents américain, asiatique, océanien et africain. La plupart des coureurs prennent dès lors du bon temps pour se détendre et se reposer. D'autres, ceux qui n'ont pas encore d'équipe pour l'an prochain, poireautent à côté du téléphone, dans l'espoir de retrouver de l'embauche pour 2008. Et avec les arrêts de Discovery Channel, d'Unibet.com ou de Wiesenhof, ils sont nombreux sur le marché.

Ils sont donc à l'affût du moindre bruit de création de nouvelle formation. Dans le couloir des rumeurs, deux bruits sont actuellement persistants. Celui autour d'Hilaire Van Der Schueren, directeur sportif cette année chez Unibet.com et qui est en contact étroit avec Charles Palmans pour mettre sur pied une continentale pro. Mais aussi celui du Néerlandais Jacques Hanegraaf, le manager sportif d'Unibet.com. Si le premier reste toujours mystérieux concernant son futur, Jacques Hanegraaf, lui, avance plus de certitudes. "J'ai trouvé un nouveau sponsor pour la saison prochaine, nous disait-il hier. J'ai donc de bonnes raisons de me montrer confiant." Surtout qu'il dispose toujours de la licence ProTour d'Unibet.com. "Je ne peux pas encore dévoiler grand-chose au sujet de cette future équipe", poursuit l'ancien coureur néerlandais. "Tout ce que je peux vous dire, c'est que j'attends prochainement une réponse de l'Union Cycliste Internationale, pour savoir à quel niveau nous pourrons évoluer l'an prochain : en ProTour ou en continentale pro. A partir de ce moment, je pourrai en dire plus sur l'ossature de l'équipe."

Au niveau sportif, Jacques Hanegraaf espère disposer d'un bon noyau, même si de nombreux éléments d'Unibet.com ont déjà trouvé de l'embauche ailleurs. Comme Carrara, chez Quick Step, Cooke chez Barloworld, Coyot et Rujano chez Caisse d'Epargne, Gardeyn et Jacobs chez Predictor-Lotto, Hunt au Crédit Agricole (français), Ten Dam chez Rabobank, Vandenbergh chez AG2R, sans oublier les fins de carrière de l'attaquant Erwin Thijs et du jeune Niels Scheuneman (23 ans), qui a décidé de quitter le peloton pour ouvrir un magasin de vélo.

"En tout, il reste une dizaine de coureurs, dont Gil Suray, et nous prévoyons une équipe avec un noyau minimal d'une quinzaine d'hommes, mais tout dépend du statut que nous aurons", termine l'ancien vainqueur de l'Amstel Gold Race (1984) et de Paris-Bruxelles (1982). Parmi les coureurs d'Unibet toujours disponibles, il y a notamment Jimmy Casper, Victor Hugo Pena ou la révélation colombienne Rigoberto Uran, impressionnant au Tour d'Allemagne, vainqueur d'une étape du Tour de Suisse et du chrono en côte de la Bicyclette Basque.



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info