Cyclisme Lassé, l’Américain a décidé de mettre un terme à sa carrière, à 29 ans.

La Japan Cup, ce dimanche, sera la dernière épreuve de Taylor Phinney. À 29 ans, il a décidé de mettre un terme à sa carrière.

"Mon corps a, en quelque sorte, fait ce choix pour moi", a déclaré Phinney, qui a été miné ces dernières saisons par des chutes et des pépins physiques. "Je ne veux pas me contenter de faire la course pour la finir même si j’ai encore vécu de bons moments cette année. Comme la victoire de mon coéquipier Alberto Bettiol au Tour des Flandres."

L’ancien coureur des formations BMC ou EF Education First va se consacrer à la musique et à l’art, ses deux autres grandes passions.

Taylor Phinney avait tout pour être la nouvelle star américaine du vélo. Issu d’une famille de sportif de haut niveau, Taylor Phinney avait débarqué chez les pros avec une solide réputation. Fils de Connie Carpenter, ancienne championne olympique, et de l’ancien pro Davis Phinney, il avait impressionné chez les jeunes en remportant le championnat du monde du contre-la-montre chez les juniors mais aussi chez les espoirs ou en gagnant deux fois Paris-Roubaix chez les moins de 23 ans.

Sa plus grande victoire chez les pros aura été le prologue du Tour d’Italie, en 2012.