Cyclisme

Si Primoz Roglic veut remporter le Giro cette année, le Slovène de la Team Jumbo-Visma devra le faire sans son coéquipier Laurens De Plus. "C'est un coup dur pour l'équipe, mais aussi pour moi", a déclaré le coureur belge après son abandon vendredi dans la 7e étape.

De Plus roulait déjà malade depuis quelques jours dans le peloton du Giro. Il fut vendredi l'une des victimes du départ tonitruant de la 7e étape. "Cela fait très mal. C'est une grande déception", a-t-il déclaré. "C'était mon objectif principal de la saison, c'est pour être ici que nous avons tous travaillé ensemble avec l'équipe et que nous avons tout sacrifié. Je dois désormais rentrer à la maison à cause d'une petite maladie. Mais dans un grand tour, il faut être à 100 pourcent. Mon corps ne me permettait pas de continuer."

Finalement, le départ rapide de vendredi lui aura été fatal. "C'était une course pleine, deux heures et demie de guerre, où si vous n'êtes pas en forme, vous pouvez rentrer chez vous. Après le contre-la-montre, je suis tombé légèrement malade. Le lendemain, j'étais complètement épuisé. Les conditions de course ont été mauvaises ces derniers jours, mon corps n'a pas eu le temps de récupérer. J'ai décidé de ne rien faire, mais j'ai toujours eu la situation de course avec moi. Toujours une échappée qui partait tôt. Mais ce que le peloton a économisé ces derniers jours est ressorti aujourd'hui. C'était vraiment la guerre."

Que va-t-il se passer désormais? "Nous ne pouvons pas le nier: c'est un coup dur pour l'équipe, mais aussi pour moi. Primoz est toujours en bonne forme, mais nous allons devoir voir comment nous pouvons nous y prendre. Je suis très heureux que Tolhoek et Sepp (Kuss) soient en bonne santé, et j'espère qu'ils pourront l'aider le plus longtemps possible. Ce sera une tâche difficile, mais ces hommes peuvent le faire. Personnellement, c'est un tel coup que je ne peux penser à rien d'autre pour l'instant. J'avais espéré pouvoir survivre jusqu'au jour de repos, mais malheureusement il n'en a pas été ainsi."