Sur un parcours très technique et majoritairement en descente dans le centre de Palerme, le champion du monde de contre-la-montre Filippo Ganna a justifié son statut de favori en remportant la victoire d'étape avec 22 secondes d'avance sur le Portugais João Almeida et le Danois Mikkel Bjerg.

Par la même occasion, l'Italien s'empare du premier maillot rose de ce Giro.


Parmi les favoris à la victoire finale, c'est donc João Almeida qui a fait la meilleure performance en terminant une seconde devant Geraint Thomas. Simon Yates perd déjà 27 secondes sur le Portugais alors que Vincenzo Nibali a perdu 1'07" et Jakob Fuglsang est déjà pointé à 1'25".

Le Belge Victor Campenaerts, un des favoris au départ de ce contre-la-montre, a chuté dès les premiers kilomètres, perdant tout espoir de victoire. Plus tard dans l'après-midi, Miguel Angel Lopez a lui aussi chuté gravement. Le Colombien, qui avait terminé 6e du Tour de France cette année a été contraint à l'abandon.


Almeida, étonnant 2e du chrono: "pour ma première étape dans un grand Tour, c'est parfait

Pour son premier grand Tour, João Almeida a signé le deuxième temps du contre-la-montre de la première étape du Tour d'Italie, samedi entre Monreale et Palerme, samedi. Le Portugais de l'équipe Deceuninck-Quick Step a terminé à 22 secondes de l'Italien Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), le vainqueur du jour.


Almeida est parti parmi les premiers et a bouclé son parcours à la vitesse moyenne de 57.46km/h. Déjà sur le podium au Tour de Burgos, du Giro dell'Emilia et de la Semaine Internationale Coppi et Bartali cette année, João Almeida, 22 ans, a dû composer avec le vent. "Il était fot aujourd'hui (samedi) et entamer par une montée n'était vraiment pas facile. J'ai eu un peu dur, mais je suis resté concentré pour rouler à mon rythme. Je n'ai pas pris de risques non plus dans la descente surtout que le vent venait de la gauche puis de la droite. Les virages étaient aussi glissants", a ajouté le Portugais cité dans le communiqué de son équipe. "Mais j'ai bien géré et j'ai vu que j'avais le meilleur temps", qu'il a gardé pratiquement deux heures jusqu'à l'arrivée de Filippo Ganna. "Finir deuxième pour ma première étape dans un grand Tour, c'est parfait. Cela me rend heureux et confiant pour ces trois semaines".