Cyclisme L’épreuve nordiste compte douze secteurs pavés.

Pour la deuxième année consécutive, le Grand Prix de Denain se déroule le dimanche qui suit Milan-Sanremo. En 2018, l’épreuve nordiste avait été avancée dans le but d’en faire une sorte de course préparatoire à Paris-Roubaix. Malheureusement, les conditions climatiques avaient eu raison de cette ambition. Le vent, la neige et les températures négatives avaient en effet forcé les organisateurs à supprimer une bonne partie des secteurs pavés du parcours.

Cette année , pour sa 61e édition, le Grand Prix de Denain revient à son ambition de l’année dernière. Avec douze secteurs pavés repartis sur les 204 kilomètres du parcours, l’épreuve nordiste prend des allures de mini Paris-Roubaix.

Après avoir accueilli, en 2018, Wout Van Aert, la deuxième manche de la Coupe de France a l’honneur de compter cette année parmi ses favoris Mathieu van der Poel (Corendon-Circus). Le champion du monde de cyclo-cross devrait être opérationnel malgré sa chute mercredi à Nokere. Plusieurs Belges, dont le tenant du titre Kenny Dehaes (Wallonie-Bruxelles), seront au départ ce dimanche midi à Denain.